Stan & Vince : « Nous n’avons pas lâché Zep, lorsqu’il nous a dit vouloir travailler avec nous ! »

  • Ce duo d’auteurs inséparables nous avait habitués à des œuvres plus réalistes. Ils explorent aujourd’hui, avec {{Zep}}, le registre de l’humour. Les {[Chronokids->6261]} mettent en scène deux jumeaux Adèle & Marvin qui voyagent dans le temps grâce à un téléphone portable qui les envoie dans le passé. Rencontre.

Comment est née votre collaboration avec Zep ?

Nous le connaissions depuis au moins quinze ans. L’envie de
travailler ensemble a toujours été présente. Nous avons même lu
dernièrement qu’il n’avait jamais osé nous le demander. Alors qu’il en a
eu plusieurs fois envie... Il y a un an et demi, lors d’un évènement pour la sortie du onzième tome de Titeuf, Zep nous a dit de but en blanc : « Hé les gars, j’ai pensé à vous pour une petite série dans Tchô, l’histoire de deux gamins qui voyagent dans le temps grâce à un téléphone portable ». Nous avons trouvé cela génial, mais il a ajouté qu’il ne savait pas s’il aurait le temps de développer son idée. Il nous a quand même promis de pondre une première histoire rapidement. Autant dire que nous ne l’avons pas lâché durant les quinze jours qui suivaient. Nous lui avons envoyé un dessin quotidien pour le rappeler à notre bon souvenir. Voyant qu’il ne fallait pas rater l’occasion de travailler enfin ensemble, il nous a envoyé une première histoire. Après ce fut une mise au point plutôt rapide.

Stan & Vince : « Nous n'avons pas lâché Zep, lorsqu'il nous a dit vouloir travailler avec nous ! »
Extrait du T1 des "Chronokids"
(c) Stan, Vince, Zep & Glénat

Qu’est ce qui vous plaisait dans cette thématique ?

C’était l’occasion de continuer à développer dans un autre registre le voyage temporel [1]. Avec bien entendu la vision de Zep à travers les aventures de deux gamins dissipés…. Les enjeux de chacune des histoires ne sont pas du tout les mêmes. Dans Chronokids, il s’agit ni de sauver le monde, ni de venir au secours d’une belle héroïne, mais plutôt d’aller chercher un esclave pour ranger sa chambre ou bien connaître les résultats d’un contrôle avant l’heure ! Finalement, le but de chacune des petites histoires est beaucoup "réaliste" que Vortex et plus ancré dans la réalité. L’humour décalé est évidement l’autre ingrédient indispensable, mais il y en a dans tout ce que nous faisons.

Pourquoi quitter le registre réaliste ? S’exprimer dans le monde de l’enfance était-il un besoin ?

Oui et non ! Nous avons envie d’explorer ce que nous n’avons pas déjà
fait !! Et c’est très vaste. Nous saisissons les opportunités. Avoir Zep comme scénariste sur une série dans ce genre et être publié dans Tchô, c’était l’occasion rêvée !

Recherche pour les personnages
(c) Stan, Vince, Zep & Glénat.

Intervenez-vous dans le scénario ?

Nous intervenons très peu. Parfois, il nous demande dans quelle période
nous voudrions faire aller Marvin et Adèle. Cela lui sert de déclencheur.
Ensuite il nous envoie un découpage dessiné/dialogué rapidement. Ce qui nous laisse quand même la possibilité de changer le cadrage de certaines cases. Bref, nous apportons aussi notre "patte".
C’est une véritable collaboration à ce niveau, nous commentons très
rarement ses scénarios, pour la bonne raison qu’ils sont vraiment
parfaitement huilés et efficaces. Il n’est pas directif mais il n’hésite pas
à nous signaler une expression de personnage qui ne lui semble pas au point. Il fait très attention aux détails et sait que l’impact d’une histoire tient à peu de chose. Nous avons une grande confiance et prenons toutes ses indications comme matière à progresser. Autrement, au niveau du scénario, nos discussions portent plus sur l’univers global de la série à développer, plutôt que sur des petits détails.

Stan au premier plan, Vince derrière
Photo (c) N. Anspach

Quels sont vos projets. Envisagez-vous de revenir au réalisme ?

Nous avons divers projets plus ou moins avancés. Nous travaillons actuellement sur le deuxième album des Chronokids qui devrait sortir d’ici la fin de l’année.
Dans un registre plus réaliste : Metalfer est prévu chez Dargaud. Il s’agit d’une histoire d’anticipation reprenant les 24 pages que nous avions faites pour Dark Horse U.S, enrichies de 46 nouvelles planches. Nous y racontons l’histoire d’un prototype de jouet évolué qui change la face du monde ! Nous avons un autre projet réaliste pour KSTR. La dernière femme. Ce sera un récit apocalyptique se déroulant sur 100 pages dont le titre parle de lui-même. Plus quelques autres petites choses... Il est trop tôt pour en parler !

Dupuy & Berberian viennent d’ouvrir la voie pour une présidence
bicéphale à Angoulême. Vous attendez-vous à recevoir le prix l’année prochaine ?


Hé, ce n’est pas bête du tout ça !!! Il faudrait le leur suggérer !

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Lire la chronique du T1 des "Chronokids
Commander ce livre sur Internet
Le site de Stan & Vince

Toutes les illustrations sont © Glénat - Zep/Stan/Vince
Photo (c) Nicolas Anspach

[1Stan & Vince ont signé Vortex, onze albums parus chez Delcourt.

 
Newsletter ActuaBD