Star Wars : Cible Vador – Par Robbie Thompson, Marc Laming & Stefano Landini – Panini Comics

6 janvier 2021 0 commentaire
  • Une mystérieuse organisation appelée « la Main cachée » veut frapper un grand coup contre l’Empire : elle engage une équipe hétéroclite de chasseurs de primes afin de liquider Dark Vador !

Dans la Bordure extérieure, la Main cachée est une organisation qui fait de plus en plus parler d’elle : trafiquants d’armes, ils se sont mis à en vendre massivement à la Rébellion. L’empereur Palpatine peut accepter que des trafiquants gagnent leurs vies dans son dos, mais pas en armant ses ennemis… Il a donc envoyé son apprenti Dark Vador sur la piste de la Main cachée afin de les détruire.

Afin de se protéger, la Main cachée a elle-même pris les devants en embauchant des chasseurs de primes : leur mission sera de liquider Dark Vador. Sont ainsi recrutés Beilert Valance (un cyborg qui a longtemps servi dans les troupes de l’Empire), une garde gamoréenne, une tireuse d’élite Ugnaught, un mécanicien déjanté et le vétéran Dengar.

Star Wars : Cible Vador – Par Robbie Thompson, Marc Laming & Stefano Landini – Panini Comics
De par son trafic, la Main cachée a attiré l’attention de ceux qu’il ne fallait pas...
© & TM 2020 LUCASFILM LTD
© Panini Comics

Autant l’écrire, le début de l’intrigue nous a paru décalé : c’est ainsi bien rare d’avoir sous les yeux Dark Vador traqué comme une proie. Ça l’est d’autant plus quand les personnages concernés, Beilert Valance en tête, pensent avoir une chance raisonnable de remplir leur contrat ! En tout cas, que les aficionados de Vador soient rassurés : il assure dans cet album très régulièrement le spectacle et y est traité avec respect.

Au-delà du show offert par Vador, c’est surtout l’écriture du personnage de Beilert Valance qui, à nos yeux, confère de l’intérêt à cet album Le récit met ainsi beaucoup en avant ce personnage qui existait dans l’univers étendu de Star Wars depuis les années 1970, mais qui a dû attendre jusqu’à il y a peu d’être réintroduit dans l’univers canonique : en effet, tous les récits datés d’avant 2015 et qui n’ont pas été retenus dans la continuité par Disney/Lucasfilm, sont classés dans l’univers « Légendes ».

Le récit progressivement distillé du parcours de Beilert Valance au sein de l’Empire, au départ présenté comme un chien fou trop sûr de son coup, et la mise en avant de son ingéniosité dans le feu du combat font de lui un personnage intéressant à suivre.

Le récit de la traque devient plus prévisible passé un point, mais il est bien accompagné par une bonne équipe fournie de dessinateurs qui se montrent efficaces dans des styles différents.

Star Wars : Cible Vador est un album qui plaira en priorité aux passionnés de l’univers Star Wars, voire les lecteurs très passionnés, car il nous semble qu’il faut avoir au préalable une appétence pour les récits bien en marge des grandes épopées des films pour profiter pleinement de l’album. Si vous pensez être assez fan, alors il n’y a pas de souci : vous serez en terrain conquis avec cet album respectueux de l’univers d’origine.

(par Romuald LEFEBVRE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

Star Wars : Cible Vador. Par Robbie Thompson (scénario), Marc Laming, Stefano Landini, Cris Bolson, Roberto Di Salvo, Marco Failla et Georges Duarte (dessins). Traduction de Makma/Mathieu Auverdin. Panini Comics. Sortie le 2 décembre 2020. 136 pages. 18,00 Euros.

  Un commentaire ?