Steven Spielberg va enfin produire Tintin

8 mars 2007 5 commentaires
  • C’était une arlésienne qui courait depuis 25 ans : Spielberg devait réaliser Tintin. Hergé avait même adoubé personnellement le réalisateur américain. Mais rien n’était venu. Aujourd’hui, nous apprenons qu’un premier film est en chantier, tandis que Moulinsart et Casterman s’associent dans une structure d’édition commune.

Caramba, ça y est, c’est fait ! Alors même que l’on célèbre le centenaire de son créateur, la société de production Dreamworks a levé l’option qu’elle avait mise sur les droits de Tintin. Enfin, est-on en droit de dire car il faut rappeler que le créateur d’ E.T. et d’Indiana Jones avait déjà posé une première option en… novembre 1982 ! Il avait alors rencontré Fanny Remi, son épouse, après la mort du dessinateur qui avait néanmoins entamé les négociations et qui avait déclaré de son vivant que Spielberg était le meilleur réalisateur possible pour l’adaptation de ses œuvres au cinéma. Récemment, il avait reconduit l’option mais les observateurs se montraient sceptiques, tant le tycoon d’Hollywood croule sous les projets. Le premier des films de la saga devrait sortir en 2009 ou en 2010.

A la recherche de l’adaptation perdue

Porté à l’écran en Live les années soixante [1], les aventures de Tintin ont longtemps fait rêver les cinéastes. Des signatures prestigieuses comme Roman Polanski, Jean-Pierre Jeunet ou Jaco Van Dormael rêvaient d’adapter l’œuvre phare de l’école belge. Mais l’ayant-droit d’Hergé, son épouse Fanny, aujourd’hui remariée à l’homme d’affaires anglais Nick Rodwell, avait préféré privilégier Hollywood et l’Amérique, selon les vœux du créateur de Tintin soucieux de conquérir le seul continent où ses albums conservaient des tirages pour ainsi dire confidentiels.

Une société commune entre les Studios Hergé et Casterman

Cette décision était en fait imminente et l’information avait filtré en janvier dernier. C’est sans doute pourquoi les éditions Moulinsart et la Fondation Hergé, redevenues entre-temps les Studios Hergé, avaient entamé une petite guérilla avec les éditions Casterman afin de profiter le plus possible de la manne qui s’annonçait.

Steven Spielberg va enfin produire Tintin
Tintin, enfin adapté par Spielberg, est reparti pour une nouvelle aventure !
(c) Casterman / Studios Hergé

Elle s’est conclue ces jours-ci par la création d’une société commune entre les Studios Hergé et Casterman dont l’objectif est l’exploitation commune des œuvres d’Hergé à l’international.

Cette nouvelle société éditera également, tant en France qu’à l’étranger, des ouvrages tirés de l’œuvre d’Hergé ou favorisera leur utilisation sur des supports mixtes, notamment en assurant des partenariats avec la presse. Elle éditera notamment dans toutes les langues les ouvrages tirés des films produits par DreamWorks.

Par ailleurs, le centenaire du grand homme continue de battre son plein : Expositions, éditions spéciales,… Nous ne manquerons pas de vous en parler le moment venu.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

En médaillon : Steven Spielberg. Photo : DR

[1Tintin et les oranges bleues, 1962.

 
Participez à la discussion
5 Messages :
  • Steven Spielberg va enfin produire Tintin
    8 mars 2007 19:55, par Jacques Langlois

    Sauf erreur, il n’y a pas eu de rencontre entre Hergé et Spielberg. Celui-ci, qui s’était porté candidat aux droits cinematographiques de Tintin en novembre 1982, n’est venu en discuter à Bruxelles qu’après la mort du créateur de Tintin intervenue le 3 mars 1983. Il n’empêche que celui-ci avait accueilli avec enthousiasme le projet et conseillé à son bras droit à l’époque, Alain Baran, de laisser autant de liberté que possible au cinéaste, qu’il qualifiait de "génie".
    Attendons de voir comment, près de 25 ans après, Spielberg et Rodwell conçoivent le retour de Tintin sur le grand écran.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik le 8 mars 2007 à  20:45 :

      Il est bien possible que vous ayez raison, cher Jacques. Ni Assouline, ni Peeters ne mentionnent cette rencontre, ce dernier prenant soin de préciser qu’elle se fait néanmoins entre Fanny Remi et Alain Baran après la disparition de l’artiste. J’ai corrigé l’article en conséquence, bien que j’aie le souvenir d’un article de Jean-Claude Vantroyen du Soir de Bruxelles faisant part de l’admiration d’Hergé pour Spielberg et qui mentionne des échanges entre les deux hommes. Par téléphone ? La question reste ouverte. Mais avec les passionnés qui nous lisent, elle ne tardera pas, j’en suis sûr, à trouver une réponse.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Benoît Peeters le 16 mars 2007 à  17:27 :

        Jacques Langlois a raison. Hergé et Spielberg ne se sont jamais rencontrés. Hergé avait fait savoir à Alain Baran et aux responsables de Casterman toute son admiration pour les films de Spielberg, notamment pour "Duel". Je ne crois pas que les deux hommes se soient jamais parlés au téléphone, ni se soient écrits. Les négociations étaient à peine entamés au moment de la disparition d’Hergé.
        On trouve des détails sur les sujet dans "Hergé, portrait biographique" de Smolderen et Sterckx et dans mon propre "Hergé, fils de Tintin".

        Répondre à ce message

        • Répondu par Dimitri le 16 mai 2007 à  10:23 :

          Bonjour, je profite de l’intervention d’un des plus grands spécialistes de Tintin, en l’occurrence B. PEETERS, pour soumettre mon humble avis, c’est un peu une question. A la lecture de différents ouvrages sur Tintin, et notamment la bio de Assouline, j’ai eu l’impression que Hergé en dépit de son admiration pour Spielberg éprouvait une grande difficulté à laisser le contrôle de son enfant à un autre (E. P. Jacobs en sait semble-t-il quelque chose). Est-il vrai que Hergé était prêt à donner les droits à Spielberg à condition d’avoir un droit de regard sur l’adaptation ? ce qui remettrait un peu en cause la version officielle actuelle ?

          Répondre à ce message

  • Revoilà l’arlésienne ! J’y croirai quand je le verrai. De toute façon l’important c’est de faire parler de Tintin hein ?

    Répondre à ce message