Subatomic - Par Patrick Neighly & Jorge Heufemann - Akiléos

12 décembre 2004 0 commentaire
  • Nous sommes tous surveillés. Le personnage principal de {Subatomic} en sait quelque chose, puisqu'il fait partie depuis l'enfance d'une organisation secrète chargée de la surveillance de son pays. Mais que peut faire un membre d'ATOM qui n'est pas satisfait de son sort?

Sur le point de fêter ses 21 ans, Mark se décide à fuir l’organisation qui lui a servi de père et de mère depuis la plus tendre enfance, l’ultra-secrète ATOM, organe de surveillance généralisée et continue des citoyens américains. Pourquoi quitter le cocon, pourquoi partir à la rencontre d’Américains moyens dans leur vie quotidienne ? Les motivations du personnage constitueront le grand intérêt de cet album.

Si Patrick Neighly, le scénariste, a bâti son intrigue autour d’idées largement inspirées de divers thrillers ou récits d’espionnage, y mêlant même quelques éléments légers de SF comme un vaisseau géant qui survole incognito le pays (une référence malicieuse au vaisseau du SHIELD, l’agence de contre-espionnage des comics Marvel) ou l’utilisation de la réalité virtuelle pour manipuler la mémoire des gens, il a manifestement décidé de tout centrer sur ses personnages, sur leur humanité et leur caractère. Entre action et introspection, ceux-ci sont bien plus crédibles que la plupart des espions de fiction. Neighly se paie même le luxe de brocarder les délires paranoïaques à la X-Files. Et puis, son personnage principal n’est pas James Bond, mais un lecteur de courrier personnel, finalement un simple rouage d’ATOM.

Subatomic - Par Patrick Neighly & Jorge Heufemann - Akiléos

L’ancrage du récit dans le réel est bien servi par Jorge Heufemann, dessinateur natif de Buenos Aires dont le style montre un mélange d’influences cosmopolites (Frank Miller n’est parfois pas bien loin, mais le trait n’est pas celui d’un dessinateur élevé aux comics de super-héros). Heufemann, malheureusement décédé récemment, a produit son premier travail professionnel pour cet album, et y démontre déjà un talent certain pour la mise en scène de personnages crédibles et variés.

Dans sa peinture d’un jeune homme à la recherche de lui-même, loin des modèles qui lui ont été imposés depuis l’enfance, Subatomic est une belle métaphore du passage à l’âge adulte, du refus de choisir un camp contre un autre, du manichéisme ambiant.

(par François Peneaud)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?