Suprême Dimension N°10

1er décembre 2006 0 commentaire
  • Le dixième numéro de Suprême Dimension, le magazine des Editions Soleil, vient de paraître. Didier Pasamonik y évoque un sujet brûlant: la critique.

Jean-Charles Gaudin se confie à Christian Marmonnier. Le scénariste de Marlysa et des Arcanes du Midi-Minuit dévoile son deuxième métier : cinéaste ! Après avoir réalisé plusieurs courts-métrages, Gaudin se verrait bien attaquer un long métrage. Il regrette d’être un piètre dessinateur car il "adorerait gérer un album de A à Z." Il compense en étant très pointilleux sur la mise en scène, les axes et les plans de ses albums…

Pour compléter la chronique parue dans nos pages du Miroir de l’Amour chez Carabas , une interview de Alan Moore, himself , est proposée dans le magazine.

Suprême Dimension N°10
2 couvertures pour un seul numéro. Laquelle aurez-vous ?

Si Suprême Dimension ne se cache pas d’être la vitrine du catalogue Soleil, il arrive à la revue de consacrer un dossier à une série publiée ailleurs. C’est le cas avec Astérix qui s’invite sur six pages. Pourquoi ? Pour parler du travail de titan entamé par les éditions Albert René : recoloriser et restaurer l’intégralité des albums soit 1450 planches et 11600 vignettes !

Sous le Soleil, en chansons…Après un album sur Julien Clerc ("un échec" d’après Arleston), puis un sur Bruel, un sur Eddy Mitchel et deux sur Serge Gainsbourg, l’éditeur publie un albums sur Pascal Obispo et le troisième (et dernier) Gainsbourg. Le scénariste de Lanfeust explique "qu’il faut un concept. Un collectif, ça ne doit pas être une réunion d’auteurs et de titres choisi sans cohérence…"

Enfin, Didier Pasamonik s’interroge sur "le combat ordinaire du critique de bandes dessinées". Notre collaborateur, qui aime les joutes littéraires, tente d’éclairer notre lanterne sur la différence entre journaliste, critique, historien et chroniqueur… N’aimant pas la langue de bois, il s’oppose aux auteurs-censeurs et aux réactionnaires. Il va encore se faire des amis…

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?