Newsletter ActuaBD

Sur la neige - Wazem & Aubin - Tohu Bohu

  • Tout semble tranquille dans cette petite ville américaine, à commencer par le shérif. Sauf, peut-être, cette usine et ses reflux polluants. Là où, peut-être, tout se passe. Un surprenant et inattendu thriller enneigé.

Spencer est le chétif Shérif d’une petite bourgade des Etats-Unis. Il n’est pas du coin, il n’est pas méchant, et il n’a été nommé justicier de la ville que pour cette raison. Parce qu’un gentil se laisse toujours marcher dessus et qu’il ne devrait pas remuer la merde dans les mauvais moments. Sauf que Spencer est comme son chat, calme, observateur, force tranquille... et quand il tient une proie, il ne la lâche pas.

« Sur la neige » serait une bande dessinée contemplative. Si l’on s’en tient à l’usage parcimonieux du texte et les nombreuses cases au crayonné limité, c’est vrai. Un peu réducteur tout de même. Ça ne saute certes pas aux yeux mais il s’agit là d’un véritable thriller, policier à suspense doux. Tellement doux, qu’il faut un peu de temps de lecture avant de savoir où l’on met les pieds, avant de comprendre ce à quoi tout ça rime.

Spencer n’est jusqu’alors jamais sorti du rang, il ne s’est jamais démarqué du voisin. Et comme shérif, au milieu de gros barbeaux élevés une hache à la main, il fait plutôt sourire. Alors quand il coffre trois gars de l’usine, qui embauche toute la ville, pour avoir tapé un peu plus fort que les autres sur les copains du boulot lors d’une bagarre de bar, c’est le patron en personne qui vient lui expliquer qui commande. Qu’à cela ne tienne, Spencer n’en est pas à une humiliation près, sa détermination intérieure vaincra. Un scénario, signé Pierre Wazem, habilement et intelligemment mené.

Graphiquement, Aubin fait une belle entrée dans le monde des bulles. Au premier coup d’œil, on pense à Will Eisner, c’est dire ! Maîtrise parfaite du noir et blanc, sang froid du Chérif impeccablement retranscrit et sobriété assurée. Petite touche d’originalité, à chaque narrateur son dessin. Et sur le vif, Aubin dévoile tout son talent.

(par Nicolas Fréret)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD