Survivant. L’histoire du jeune S, tome 2 - Akira Miyagawa et Takao Saito - Vega

22 novembre 2018 0 commentaire
  • Les éditions Vega poursuivent leur entrée sur le marché du manga en publiant très rapidement le second tome de deux albums publiés en français voici moins de trois mois. Nous retrouvons donc ici Satoru aux prises avec une nature hostile incarnée par le froid, les rats et un ours affamé. Sur les trois, quel est, selon vous, le pire ?

Dans le premier tome, Satoru découvrait son nouvel environnement et faisait face à la solitude. Après quelques mois, il a pris quelques bons réflexes et ne se débrouille pas trop mal.
Mais l’hiver est là. Les conditions de survie sont plus difficiles que jamais. Cette racine est-elle comestible ? Comment attraper un lapin ? Sans compter que tous les animaux carnivores sont dans la même situation que lui et n’ont qu’un but : trouver de la nourriture. Satoru ferait d’ailleurs un morceau de choix... C’est sans doute ce que pense un ours affamé lorsqu’il vient fracasser la porte en bambou de son abri.

Mais ce ne sera finalement pas le principal danger auquel il sera confronté : les rats sont bien plus insidieux, agressifs, et en plus porteurs de maladies. Il trouvera heureusement un allié inattendu, un hibou. Mais il ne faut jamais oublier qu’un rien peut retourner une situation et que la vigilance est de mise à chaque instant.

Survivant. L'histoire du jeune S, tome 2 - Akira Miyagawa et Takao Saito - Vega
(c) Akira Miyagawa

Nous suivons avec un réel attachement les aventures de Satoru, en appréciant de lire dans un confort douillet, avec un frigo bien rempli et de l’eau courante à tous les étages. Savons-nous encore apprécier ces plaisirs simples et mesurer tout ce que notre société nous a apporté en confort ? Perdre tous ces acquis du jour au lendemain serait un coup terrible, nous sommes devenus des humains d’intérieur, mous. Et Satoru se remémore avec nostalgie son quotidien qui lui semblait si normal, mais dont il rêve maintenant le moindre confort.

Ce tome apporte deux avancées essentielles : au niveau de la narration, nous retrouvons la voix off qui faisait pour bonne part l’intérêt du manga original. Nous n’avions pas compris ce parti-pris de ne pas la reprendre dans le premier tome. Une réédition verra peut-être sa réapparition bienvenue.
La dernière partie de l’album est vraiment intéressante : après avoir fait le tour de son îlot, il était à craindre que le récit tourne en rond (justement). Mais l’arrivée d’un autre survivant relance l’action, d’autant que l’on comprend qu’il a fui une île où se trouvent d’autres personnes, mais où la nature humaine soumise à des conditions extrêmes révèle souvent son côté le plus sombre...
Nous en saurons plus dans le prochain tome !

Un manga facile à lire, accessible au plus grand nombre.

Un combat inégal (c) Akira Miyagawa
L’ennemi public n°1 (c) Akira Miyagawa

(par Jérôme BLACHON)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

.
Commander Survivant. L’histoire du jeune S T2 – chez Amazon ou à la FNAC

Lien vers l’article sur Survivant. L’histoire du jeune S. T1

  Un commentaire ?