Sylvain Runberg : "En Suède, l’égalité entre hommes et femmes se remarque tout de suite "

27 février 2016 0 commentaire
  • La Foire du Livre de Bruxelles qui s'est achevée au début de cette semaine fut l'occasion de rencontrer de nombreux auteurs. Parmi ceux-ci, le scénariste Sylvain Runberg, qui était venu rencontrer son public belge. Nous avons profité de sa présence pour parler de ses nouveautés et des prochains projets scénaristiques.
Sylvain Runberg : "En Suède, l'égalité entre hommes et femmes se remarque tout de suite "
Le Chant des Runes T1 - La première peau
Sylvain Runberg & Jean-Charles Poupard (c) Glénat

Pourquoi Le Chant des Runes ?

Sylvain Runberg : Au départ, le scénario du Chant des Runes est venu d’une envie de faire se croiser deux éléments qui sont très présents dans la culture scandinave : le polar, en particulier le polar suédois qui est devenu une véritable marque de fabrique grâce à des auteurs comme Stieg Larsson, l’auteur de Millenium, ou encore Henning Mankell qui a écrit Sable mouvant, et de lier cela à la mythologique nordique qui a, jusqu’ici, surtout été utilisée de manière détournée dans la fantaisie comme dans Le Seigneur des Anneaux...

Et dans Thorgal aussi, dans une moindre mesure.

Oui, aussi dans Thorgal, c’est exact (rires) ! J’avais donc envie de lier ces deux éléments dans un univers contemporains.

Comment s’est faite la rencontre avec votre dessinateur Jean-Charles Poupard ?

En fait, j’ai proposé mon projet de scénario aux éditions Glénat et celui-ci a été accepté par le Directeur de collection Philippe Haurie. Il m’a ensuite mis en contact avec Jean-Charles Poupard. Jean-Charles a fait des essais et ça a collé. Nous nous sommes rencontrés par la suite car Jean-Charles est venu à Stockholm pour faire des repérages afin d’avoir le meilleur rendu réaliste possible des rues et de l’ambiance de la ville.

Pour moi, c’est très important que les auteurs puissent respecter l’aspect réaliste d’une histoire contemporaine. Comme dans l’adaptation BD de Millenium, mes coauteurs étaient aussi venus faire des repérages à Stockholm. Je pense que même si beaucoup de lecteurs ne connaissent pas ces endroits, il est important que nous, auteurs, puissions retranscrire le plus fidèlement possible la réalité de la capitale suédoise.

Sylvain Runberg (masqué par sa BD) et Jean-Charles Poupard à La Foire du Livre de Bruxelles 2016
Crédit photo : Christian Missia Dio

Dans Le Chant des Runes, vous mettez particulièrement en évidence les femmes. Celles-ci ont des rôles essentiels dans votre histoire mais, au-delà de cela, vous nous montrez à quel point la société suédoise est évoluée en matière d’égalité des sexes par rapport aux sociétés plus au sud de l’Europe. Était-ce le message que vous vouliez faire passer ?

Plus qu’un message à faire passer, pour moi, c’était une évidence. Depuis quinze ans, je partage ma vie entre la France et la Suède et l’égalité entre hommes et femmes est quelque chose qui se remarque tout de suite lorsque l’on vit là-bas. Le principe d’égalité n’est pas parfait dans tous les domaines mais il est très développé. C’est une réalité.

Cette égalité s’exprime même au niveau professionnel car un responsable traitera d’égal à égal avec ses employés.

Ce qui est vraiment pris en compte dans la société suédoise, c’est la notion de compétence et non pas la notion de hiérarchie. Au niveau professionnel, nous rencontrons surtout des structures d’organisation horizontales, ce qui est à l’opposé de ce que nous rencontrons chez nous le plus souvent, où se trouvent des structures verticales d’organisation. Tout le monde est traité d’égal à égal, que ce soit entre salariés, ou entre hommes et femmes.

Dans ma BD, le fait d’avoir des femmes au premier plan, d’avoir des policières, cela s’est fait naturellement car c’est ce que l’on voit au quotidien dans la société suédoise, tout simplement.

Quelques extraits du Chant des Runes T1

L’enquête d’Eva, votre héroïne, va prendre un virage déterminent lorsqu’elle va rencontrer Josef. Mais dès leur premier contact, une sorte de méfiance va s’installer entre eux, alors que les informations que détient ce dernier sont de la plus haute importance pour l’enquête. Cette méfiance est-elle dûe au fait qu’instinctivement, Eva ait ressenti le passé douloureux de Josef ?

Je pense que la méfiance vient plutôt de Josef au départ car celui-ci connaît des choses qu’Eva ignore totalement. Il va d’abord essayer de la sonder afin de savoir ce qu’elle sait exactement et voir aussi s’il peut lui faire confiance.

Le Chant des Runes est un diptyque mais prévoyez-vous une suite ? Avons-nous affaire à une nouvelle série dont la prolongation serait conditionnée à un bon accueil en librairie ?

Notre intention au départ était de proposer un récit complet en deux tomes et la fin de l’histoire paraîtra quoi qu’il arrive. Mais il est vrai qu’il y a une volonté commune de la part de nous, auteurs, et de l’éditeur ensuite de poursuivre l’aventure, sous la forme de diptyques Le Chant des Runes. Un second cycle paraîtra si les ventes sont satisfaisantes. Nous verrons bien. Mais pour l’instant, les ventes sont plutôt bonnes.

Avez-vous d’autres idées de polars scandinaves que vous souhaiteriez exploiter ?

Oui, j’ai un autre récit, avec Philippe Berthet au dessin, intitulé Motor City et qui paraîtra dans la collection Ligne Noire. Il s’agit d’un récit complet qui se déroulera aussi en Suède mais dans un tout autre environnement, celui des Raggare. C’est un mouvement culturel suédois très typique du pays et qui est composé de gens qui sont fans de la culture américaine des Fifties. L’histoire de Motor City mettra en scène une inspectrice de police, ancienne Raggare, qui devra mener une enquête dans ce milieu-là.

Parallèlement à la BD, j’ai un projet de série télé qui vient d’être optionné. Il s’agit d’une série fantastique pour une société de production suédoise. On verra si cela arrive au bout...

Orbital T6 - Résistance
Sylvain Runberg & Serge Pellé (c) Dupuis

Vous qui êtes un fin connaisseur des cultures suédoise et scandinave, comment expliquez vous le succès à l’international des productions artistiques nordiques telles que les romans mais aussi les séries TV, à l’instar de Forbrydelsen, la série danoise qui a inspiré The Killing, ou encore les comédiens et autre cinéastes tels que l’acteur danois Mads Mikkelsen, qui a joué dans James Bond - Casino Royal ou le cinéaste danois Nicolas Winding Refn réalisateur de Drive ?

Les pays scandinaves sont très portés sur l’international. Par exemple, la Suède est le troisième exportateur mondial de musique, derrière les États-Unis et l’Angleterre ! Tous les Suédois parlent très couramment anglais, donc cela aide aussi. Ce sont des gens qui sont très ouverts sur ce qu’il se passe dans le monde. Ce sont aussi des personnes qui sont aussi très attachées à la culture et qui s’illustrent dans des domaines aussi différents que le design, l’écriture ou le cinéma.

Au niveau des séries TV, il y a un élément qui distingue particulièrement ce secteur de production par rapport à la production française, c’est le rôle des scénaristes. Ceux-ci ont plus de pouvoir et dictent la direction que prendra une histoire.

Trahie T1/2
Sylvain Runberg & Joan Urgell (c) Dargaud

C’est comme aux USA où les auteurs et scénaristes sont souvent crédités Executive Producer sur les shows TV.

Oui, c’est exactement cela. Dans ce milieu, dans les pays scandinaves, on considère que les scénaristes savent mieux que quiconque comment une histoire doit évoluer et ont leur laisse la direction du projet de série TV.

Dans le reste de votre actualité, il y a la suite et fin de Trahie, dont le premier épisode est paru chez Dargaud.

Oui et le tome 2 paraîtra en août.

Prévoyez-vous de retravailler avec le dessinateur Joan Urgell après la fin de Trahie ?

Oui, nous sommes en discussion actuellement pour un éventuel futur projet mais rien n’est encore fait.

Reconquêtes T3 - Le Sang des Scythes
Sylvain Runberg & François Miville-Deschênes (c) Le Lombard

Dans vos autres séries qui se terminent il y a aussi Reconquêtes T4.

Oui, avec François Miville-Deschênes nous allons clore la série, comme c’était prévu dès le départ puis, nous enchaînerons avec un autre récit qui sera également publié au Lombard.

Quels seront les enjeux de cette conclusion ?

Dans le tome 4 de Reconquêtes, Thusia sera face à un choix : soit elle poursuit jusqu’au bout le plan que sa famille avait mis en place, soit elle tente de sauver la Horde des Vivants.

Comment vous est venu l’idée de Reconquêtes ?

Le scénario de Reconquêtes est venu de mon intérêt pour la légende des Amazones, qui d’après l’historien grec Hérodote, sont nées à partir du peuple des Sarmates dans lequel les femmes participaient très régulièrement aux combats. J’avais aussi envie de parler des Scythes et des Hittites, qui sont des cultures assez méconnues du grand public.

Warship Jolly Roger T2 - Déflagrations
Sylvain Runberg & Miki Montlló (c) Dargaud

Lorsque j’ai proposé le projet au Lombard, il se trouve que François Miville-Deschênes était aussi très passionné par le sujet. Nous l’avons contacté et la rencontre s’est faite.

De quoi parlera votre prochaine BD avec François Miville-Deschênes ?

C’est une histoire qui se passera durant la Guerre de Sécession. Les héros seront des soldats Afro-Américains qui seront inclus dans l’armée de l’Union mais qui seront rejetés au sein de cette armée par les autres militaires.

Ce sera un gros one-shot mais ça ne devrait pas paraître avant au moins 2018.

Millenium T5 : La reine dans le palais des courants d’air - Première partie
Sylvain Runberg & José Homs (c) Dupuis

Pouvez-vous nous parler de vos autres projets BD à paraître cette année ?

Pour cette année, il y a aussi la suite de Warship Jolly Roger, que je mène avec Miki Montlló.

Il y a la suite d’Orbital, le tome 7, toujours avec Serge Pellé et qui paraîtra chez Dupuis au mois de septembre.

Toujours chez Dupuis, je prévois la suite de Millenium. Les ayants droits de Stieg Larsson m’ont donné la possibilité de créer ma propre suite en BD de cette série à succès. Il s’agira d’une œuvre originale.

Propos recueillis par Christian Missa Dio.

Voir en ligne : Découvrez le Chant des Runes sur le site des éditions Glénat

(par Christian MISSIA DIO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

En médaillon : Sylvain Runberg
Crédit photo : Le Lombard/DR

À lire sur ActuaBD.com :

Commander Le Chant des Runes T1 chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?