Symposium : le plaisir (sexuel) pour recouvrer la santé...

14 avril 2019 0 commentaire
  • Une approche intéressante (la thérapie sexuelle) pour un graphisme qui l'est tout autant. Réussite pour ce premier album érotique, même s'il y a encore une grande marge d'amélioration...

Le symposium, un colloque de médecine consacré aux pratiques innovantes, ouvre ses portes dans le décor idyllique d’un hôtel de luxe. S’y rassemblent des chercheurs venus du monde entier, hommes et femmes arrachés pour quelques jours à leur quotidien, loin des tracas et de leur vie de famille...

Parmi eux, Gabrielle, jeune femme aux mœurs libérées, bien décidée à user de son charme pour asseoir ses ambitions professionnelles et imposer sa méthode révolutionnaire : la guérison des patients par la stimulation sexuelle...

En dépit de sa force de caractère, Gabrielle doute : parviendra-t-elle à convaincre un auditoire aussi rétif, qui associe systématiquement le plaisir à la débauche ? Et qu’en pensera le représentant du ministère, dont les fonds pourraient alimenter les recherches de la belle ?

Symposium : le plaisir (sexuel) pour recouvrer la santé...

L’éditeur Dynamite nous a expliqué que l’auteur Cheri signait avec Symposium son premier album sous pseudonyme. Une pratique courante dans l’érotisme et qui permet d’ailleurs de faire souvent d’intéressantes découvertes, en ne cantonnant pas le genre à une production qui pêcherait par sa qualité.

Preuve par l’exemple, Symposium captive d’emblée le lecteur par son propos : cette jeune femme aussi séduisante qu’impétueuse touche par sa motivation et son délicieux mélange de timidité et d’impudeur. Cette force de caractère qui allie force et faiblesse impulse le rythme de lecture. Reste qu’à vouloir en faire un peu trop, Cheri ne reste pas toujours concentré(e) sur son sujet : la discussion par SMS permet d’exprimer les sentiments de son personnage, mais détourne également l’attention du lecteur. Les lubies sexuelles de l’héroïne (autant que les précisions médicales dont il aurait fallu s’abstenir) déstabilisent la narration. Quant à l’évolution de l’intrigue, 46 pages auraient suffi pour éviter de délayer l’intrigue.

La pagination permet cependant d’apprécier pleineme,nt le style de Cheri : un trait clair qui s’offre toutes les nuances d’une très belle mise en couleur en noir ; blanc et gris, marquant les volumes et les atmosphères. S’il y a encore une amélioration à travailler dans la restitution et la constance des visages, mais la mise-en-page et le graphisme en général sont très réussis.

Pour ceux qui s’en souviennent, Symposium n’est pas sans rappeller les Contes pervers de Régine Deforges, dessiné par Gérard Leclaire : un graphisme doux pour des situations d’une vie normale qui dérive progressivement vers la lascivité, tout en maintenant un point de vue féminin nécessaire.

Sans être révolutionnaire dans son propos ou exceptionnel dans le rendu de son dessin, Symposium demeure une agréable découverte. On souhaite qu’un second album qui progresse dans cette voie, afin que Cheri puisse transformer son essai et s’imposer dans le futur comme un auteur (ou plutôt une autrice) à suivre.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Album à caractère érotique, réservé à un public averti.

  Un commentaire ?