Taïfu Comics fête les 30 ans de Cobra et se sépare de Japan Expo

  • Toute l’équipe de Taïfu Comics fêtait mercredi 7 mars, au Manga Café à Paris, la sortie du premier volume des aventures de Cobra dans sa version couleur. Cette fête coïncide avec le 30ème anniversaire de la naissance du "pirate de l’espace", mais aussi avec une clarification entre les équipes de Taïfu et celles de Japan Expo.

La nostalgie reste une valeur sûre. Le créateur Buichi Terasawa, alors disciple d’Osamu Tezuka, avait créé la série Cobra pour Jump Comics entre 1979 et 1985. Il y mêlait des influences diverses, américaines et européennes (le personnage de Cobra lui-même est inspiré de Jean-Paul Belmondo !), pour créer un manga de science-fiction atypique. Son thème (un homme ordinaire retrouve au travers de ses rêves les aventures qu’il a vécues dans son passé) est un standard de la science-fiction et est traité par Terasawa dans un dessin lisible, classique, bien dans la tradition de Tezuka. La série fit aussitôt l’objet d’une série télévisée d’animation de 31 épisodes en 1982 (diffusée en France en 1985 sur Canal+). Alors que la version manga avait fait l’objet d’une première publication chez Dynamic Visions, Taïfu l’ayant continuée ensuite, il ne s’agissait que de la version noir et blanc, publiée au Japon entre 1977 et 1985, ce dernier label lance parallèlement la version couleurs, en cours depuis 1995, qui fait alterner histoires originales et "remakes" d’épisodes noir et blanc. Un site spécial, cobra30ans.com, pas encore vraiment actif pour le moment, a été créé pour l’occasion.

Taïfu Comics fête les 30 ans de Cobra et se sépare de Japan Expo
L’équipe de Taïfu Comics
Photo (c) A. Claes

Cette soirée de lancement était le premier événement d’importance pour Yves Huchez, cofondateur de Taïfu Comics avec Jean-François Dufour et Thomas Sirdey, et l’occasion d’une clarification. En effet, il n’y a pas si longtemps, Yves Huchez cumulait les postes de président d’Euphor, la société événementielle organisatrice de Japan Expo, celle de directeur du label de vidéo IDP, et celle de patron des éditions de mangas Taïfu Comics. Cette position faisait grincer des dents au fur et à mesure du succès grandissant du Salon des loisirs japonais : les éditeurs exposants n’étant pas assurés que les sociétés de M. Huchez ne soient pas privilégiées par rapport aux autres clients d’Euphor.

Clarification et repositionnement

Aujourd’hui, selon le responsable de la communication du Salon, "Japan Expo est désormais totalement indépendant du milieu de l’édition manga et DVD, et n’a plus aucun lien avec Taïfu Comics et IDP (Thomas Sirdey et Jean-François Dufour ont revendu l’ensemble de leurs parts de la société Euphor)". Une société, la SEFA, a été créée dans le but d’organiser le festival. Son équipe se compose de six personnes : Jean-François Dufour, président, Sandrine Dufour, vice-présidente, Thomas Sirdey, vice-président, Florent Dautriche, responsable éditeurs, Antoine Samson, commissaire général, et Pierre-Yves Devroute, responsable de la communication.

"Chaque entreprise doit avoir un métier précis’, estime Yves Huchez en commentant cette restructuration. "À vouloir faire trop de choses à la fois, on prend le risque de mal les faire". Il souhaite aujourd’hui consolider et renforcer les positions du jeune label éditorial, dont il déplore qu’il soit encore mal connu "malgré de très bons titres", afin d’"élargir la clientèle dans un marché qui évolue rapidement et qui nécessite d’être hyper-réactif".

Yves Huchez
Photo (c) A. Claes

(par Didier Pasamonik (L'Agence BD))

(par Arnaud Claes (L'Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD