Tanya The Evil T. 13 & T. 14 - Par Chika Toujou & Carlos Zen - Delcourt/Tonkam

29 avril 2021 0
  • Alors que la guerre s'enlise sur le front du Rhin, la République Françoise pense avoir conçu un plan infaillible pour couper net le ravitaillement de l'Empire. Mais c'est une nouvelle fois sans compter sur Tanya qui a en main une contre-mesure capable de se jouer des traités internationaux de guerre !
Tanya The Evil T. 13 & T. 14 - Par Chika Toujou & Carlos Zen - Delcourt/Tonkam

Ces deux nouveaux tomes sont consacrés presque exclusivement à la bataille de la ville d’Arène, nœud ferroviaire de la logistique de l’Empire du front du Rhin. Le colonel Vianto, de la République Françoise, met en effet en œuvre le plan présenté précédemment : infiltrer cette ville et s’appuyer sur les milices locales, hostiles à l’Empire, afin de provoquer un soulèvement.

Vianto ne doute pas un instant de pouvoir lier les mains de ses ennemis et de bénéficier d’un avantage stratégique certain étant donné que la protection des civils est strictement encadrée par les traités internationaux. Cependant, comme toujours, l’Empire fait alors appel à sa carte maîtresse, le 203e bataillon des mages volants, car Tanya, durant ses classes, avait déjà proposé une tactique audacieuse en cas de bataille urbaine.

Tanya va simplement s’appuyer sur un article des traités pour demander la libération de tous les civils, puis compter sur le côté incontrôlable des milices, des combattants illégaux qui, dans la confusion, tueront quelques prisonniers de l’Empire, scènes qu’ils filmeront pour légitimer leur intervention, après un délai officiel d’une heure, pour finalement faire porter le chapeau de ce massacre à l’inconséquence des troupes de la République Françoise.

Youjo senki © 2016 Chika TOJO © 2013 Carlo Zen / KADOKAWA CORPORATION

Aussi cynique qu’immoral, le plan de Tanya se déroule à la perfection, mais nous avons également le point de vue d’un jeune conscrit, fraîchement intégré à son bataillon, qui ne peut réprimer l’horreur que lui inspirent ces ordres et cette stratégie. Il s’agit certainement de l’un des épisodes les plus cruels des faits d’armes de Tanya.

Mais finalement, le plus intéressant, c’est de savoir ce que l’histoire retiendra de cet événement. Le récit propose ainsi, de nouveau, un chapitre se déroulant 40 ans après la fin de la guerre, où des historiens se penchent sur le célèbre massacre d’Arène. Et si de "nos jours" l’hypocrisie des actions de l’Empire ne fait guère plus débat, la question de la responsabilité reste ouverte. En effet, comme il nous l’est de nouveau rappelé, Tanya et son bataillon ont été effacés des archives de l’armée. Il s’avère donc très difficile de déterminer qui a donné l’ordre effectif de bombarder la ville.

Plus que jamais, Tanya revêt les habits de l’Ange exterminateur, habitée uniquement par la logique militaire, et d’un balancier sacrifice et bénéfice dénué de tout sentiment. Cependant, si les réflexions et les analyses sur cette opération, et sur ses conséquences, occupent bien plus de pages que la bataille elle-même, assez courte, la première préoccupation de Tanya va ailleurs : pour elle, ce qui importe lors de cette opération, ce n’est pas son objet, mais d’éviter de porter la responsabilité des pertes humaines...

Youjo senki © 2016 Chika TOJO © 2013 Carlo Zen / KADOKAWA CORPORATION

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

Tanya The Evil T. 13 & T. 14. Par Chika Toujou (dessin), Carlos Zen (auteur original) & Shinobu Shinotsuki (design des personnages). Traduction Patrick Alfonsi. Delcourt/Tonkam, collection "Seinen". Sortie le 20 janvier 2021 & le 21 avril 2021. 160 pages. 7,99 euros.

Acheter le tome 13 sur BD Fugue, FNAC, Amazon

Acheter le tome 14 sur BD Fugue, FNAC, Amazon

Tanya The Evil sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1
- Lire la chronique des tomes 2 & 3
- Lire la chronique des tomes 4, 5 & 6
- Lire la chronique des tomes 7 & 8
- Lire la chronique des tomes 9 & 10
- Lire la chronique des tomes 11 & 12

  Un commentaire ?