Tarquin suspend Lanfeust pour se consacrer aux "Gnomes de Troy’

9 décembre 2010 5 commentaires
  • Le héros-vedette de Soleil prend donc des vacances au profit du P’tit Lanfeust : trois albums verront le jour en moins d’un an. Le monde de Troy est d’ailleurs en effervescence, car un nouveau Troll (déjà !) raconte la jeunesse de Waha tandis cela bouge du côté de Cixi…

Voilà plus de quinze ans que Didier Tarquin dessine sans discontinuer les multiples aventures de Lanfeust. Après son retour des Étoiles, un excellent cycle qui osa bousculer en profondeur les fondements de la série, le héros revenait sur Troy dans un diptyque tout d’abord très graphique, et qui se conclut récemment en un second tome d’un excellent niveau.

Le Lanfeust Mag de décembre (n°137) nous confirme donc ce que la sortie du tome 2 des Gnomes de Troy laissait prévoir : « [… Pour la première fois depuis longtemps, Tarquin et Arleston ont décidé de mettre le paquet sur ces sales mômes, avec un album […] en décembre, un autre au printemps, et encore un à l’automne prochain ! Ce qui met par contre bien évidemment le grand Lanfeust au repos pendant une année. [… J]e crois qu’il l’a mérité. Ça fait 18 albums qu’il court dans tous les sens sans s’arrêter, on va le laisser respirer un poil. »

Tarquin suspend Lanfeust pour se consacrer aux "Gnomes de Troy'
De nouvelles pages de gardes nous présentent les divers personnages. Vers la gauche, les bourreaux ; à droite, leurs victimes.

Gnomes de Troy : le p’tit Lanfeust

Malgré qu’Arleston en soit le rédacteur-en-chef, Lanfeust Mag joue toujours autant du reistre de la dérision sur ses propres héros et auteurs, comme le démontre ce dessin d’Augustin, tiré du numéro de décembre (137).

Cette série présente donc une jeunesse humoristique de Lanfeust et ses amis, huit ans avant le premier tome de la série culte. Lanfeust, C’ian, Cixi et leur petite bande font donc les quatre-cents coups dans le village de Glinin, souvent au grand dam des habitants et du sage Nicolède. Décliné surtout en gags et quelques histoires courtes, la série reprend les codes du succès du P’tit Spirou, saupoudré par un effet « village d’Astérix » pour un résultat rafraichissant et détonnant.

Pour rappel, les deux auteurs avaient lancé ces aventures dans Lanfeust Mag il y a plus de dix ans, avant de sortir un premier album en 2000. Celui-ci avait profité d’une réédition en 2007, augmentée de onze gags complémentaires et de quelques bonus. À la sortie du tome deux Sales mômes, ce premier tome est encore revu pour livrer une version définitive de 44 planches, reprenant les inédits de 2007, mais amputés entre autres d’un court récit intitulé Stratégie de dragon (vous suivez toujours ?). C’est ce format qui sera maintenu pour le tome 3, Même pas peur, paraissant en mai 2011, et le tome 4 Trop meugnon, prévu pour novembre 2011.

Si la majeure partie de l’album présente les garnements, les auteurs n’hésitent pas à adresser des clins d’oeil à la série mère.

Mais revenons à nos pétaures ! Gnomes de Troy utilise une recette efficace : de l’humour bon enfant, ou plutôt très garnement, tout en faisant ça et là quelques allusions au futur héroïque des personnages. La magie a bien entendu son mot à dire, et c’est là qu’on profite du savoir-faire d’Arleston, faisant varier à l’infini les règles qu’il a instituées sur Troy. Ainsi, la découverte de leurs pouvoirs crée les quiproquos qu’on peut imaginer, sans enlever les qualités propres de cette bande turbulente qui préfère les jolies filles à la baignade aux leçons du sage Nicolède.

Troll de Troy : la jeunesse de Waha

Comme à son habitude, Soleil est très présent dans les dernières semaines de l’année, toujours bien décidé à s’imposer sur les étals de Noël. Sortant la grosse artillerie, c’est un nouveau Troll de Troy qui paraît, alors que l’excellent tome 13 ne date que de cet été ! Cette nouveauté intègre des gags et courts récits parus également dans Lanfeust Mag (et une demi-douzaine de pages illustrant le second tome de l’Encyclopédie anarchique du Monde de Troy), mais les deux-tiers sont inédits !

Par le biais du « sage » Rysta Fuquatou qui cherche à en savoir plus sur nos amis Trolls, la première partie du récit rassemble ces pages et récits prépubliés, dans une très bonne mise en scène de cette compilation. Déjà amené progressivement dans les interludes liant les premiers éléments, la seconde partie nous révèle en détails l’origine de Waha, cette humaine élevée parmi les Trolls, et qui donne toute la saveur à la série.

Ce serait gâcher le plaisir que de vous dire plus, mais sans atteindre le niveau de l’excellent diptyque précédent qui bénéficiait d’une construction bien charpentée, cet album charnière est un très bon cru, quoique parfois peu ragoûtant, car on y tue plus d’humains que dans un film de Steven Seagal ! Mais c’est aussi ce qui fait le charme des Trolls de Troy.

Cette modification du planning entraînera un glissement de la parution du prochain album. De juin, il passera donc à octobre-novembre, période incontournable des sorties ! Une nouvelle preuve de la force actuelle de cette série !

Du mouvement dans les Légendes de Troy.

L’album de Didier Cassegrain est toujours prévu pour 2011, tandis Herenguel atteint bientôt la moitié du second tome de Nuit Safran. La deuxième partie de la trilogie de Cixi de Troy sortira la semaine prochaine, avec le passage affirmé de l’héroïne en vengeuse masquée ! À ce sujet, Adrien Floch, le dessinateur des Naufragés d’Ythaq nous a récemment fait cette confidence lors d’une interview à paraître :

« Je vais dessiner le troisième tome de Cixi,sur un story-board d’Olivier Vatine. Pour moi, c’est un grand honneur de pouvoir travailler avec lui. Je vais mettre les bouchées doubles afin que le dernier tome des Naufragès d’Ythaq paraisse bien à l’automne 2011, et que le dernier Cixi soit prêt en décembre !

Entre Trolls, Cixi et Gnomes de Troy, le petit monde de Lanfeust sera incontournable pendant les fêtes de fin d’année.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander :
- le premier tome de Gnomes de Troy dans sa version 2007 de 60 pages chez Amazon ; et dans sa version 2010 raccourcie à 44 planches : chez Amazon ou à la FNAC
- le deuxième tome de Gnomes de Troy chez Amazon ou à la FNAC
- le tome 14 de Trolls de Troy : l’Histoire de Waha chez Amazon ou à la FNAC
- le premier tome de Cixi de Troy chez Amazon ou à la FNAC
- le deuxième tome de Cixi de Troy chez Amazon ou à la FNAC
- le huitième tome des Naufragés d’Ythaq : le Miroir des mensonges chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
5 Messages :
  • C’est le syndrome Janry ça, qui délaissa Spirou pour le petit Spirou, le début de la fin.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 9 décembre 2010 à  17:15 :

      Tarquin fait-il encore l’encrage ? Et Janry encre-t-il encore ? C’est pas Dan maintenant ?

      Répondre à ce message

  • Cela sombre dans le n’importe quoi, si cela n’était pas déjà fait depuis quelque temps déjà d’ailleurs (Lanfeust des étoiles, bof ! lLe Lanfeust de Vatine bof, bof, bof, bof...... Dommage.

    Répondre à ce message

    • Répondu par William le 19 décembre 2010 à  17:01 :

      Oui, c’est vrai que Lanfeust de troy était vraiment une bonne idée, parfois, il faut savoir s’arrêter lorsqu’on à fait quelque chose de vraiment bien, et non chercher à faire du fric sur une idée qui était très bonne au départ !
      Lanfeust Odyssey est de trop, et les gnomes, n’en parlont même pas, çà rejoint le petit Spirou !
      Enfin bref dessus !!!!!
      Et pourtant j’adore Didier Tarquin, Ayant eu l’occasion de le voir, je l’avais vraiment trouvé sympa, et de plus il a un très bon coup de crayon !

      Répondre à ce message