Tchô, le mégazine

29 avril 2004 0 commentaire
  • Il y avait des fanzines, des magazines, des prozines... Il y a maintenant grâce à Titeuf des « mégazines ». Le magazine officiel du Riquet à la houppe dont le papa est le dernier grand prix d'Angoulême a bien fait de changer de formule. Il constitue sans nul doute l'un des journaux les plus attractifs et les plus intéressants du moment pour les pré-ados... et les autres.

L’édito d’Alberto est en soi tout un poème : «  Un super-héros, c’est quelqu’un qui peut voler en pyjama à 1000 km/h autour de la terre, être invisible, jouer au bilboquet avec une voiture et un réverbère ou bien encore balancer du plasma brûlant avec ses mains. Bref, c’est quelqu’un qui fait des choses extraordinaires, quoi !! ». Ah, c’est pas notre ami Patrick Gaumer, l’auteur du Dictionnaire Larousse de la BD qui nous aurait trouvé une définition comme celle-là !

Le sommaire est copieux et tonique, toute l’équipe des auteurs de Tchô est au rendez-vous : Boulet, Dab’s, Jordan, Tehem, Bill & Gobi, Lisa,Soupiot et Batizat, Libon, Nob, Tebo, Neel, Buche, Bertschy et Zep bien entendu. Tous, nous ont concocté un numéro « supercool » (avec Captain Biceps) qui est un foutage de gueule en règle des super-héros comme en avait plus vu depuis Boucq et Gotlib.

C’est décapant, coloré, débordant d’idées, graphiquement irréprochable. Que dire aux vieux barbons pénétrés de doute ? Que ces noms ne vous disent peut-être rien mais que vos enfants ont appris à les connaître aussi sûrement que vous avez appris à épeler les noms de Franquin, Morris, Peyo, et Roba du Spirou de la meilleure époque.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?