Team medical dragon : tomes 1 & 2 - Par Taro Nogizaka & Akira Nagai - Glénat

17 octobre 2008 0 commentaire
  • Au sein du système hospitalier japonais, où l'incompétence et l'intérêt du malade sont moins importants que la hiérarchie et le suivi des règles, un jeune chirurgien tente de faire changer les mentalités. D'un haut niveau scientifique, cette excellente série médicale tient le lecteur en haleine de bout en bout.

Ryutaro Asada est un chirurgien de génie ayant travaillé dans les conditions les plus difficiles : ancien chef d’une équipe médicale faisant partie d’une ONG, Ryutaro est habitué à opérer, malgré le manque d’équipements et de médicaments, dans des régions du monde ravagées par des conflits armés. Cette expérience lui a permis d’acquérir une habileté chirurgicale hors du commun, et il peut prétendre réussir des opérations que peu de ses confrères auraient tentées.

De retour au Japon, alors qu’il mène une vie paisible, il reçoit la visite d’Akira Kato, une jeune chirurgienne qui rêve d’être promue professeure en réalisant une opération à cœur ouvert réputée infaisable : l’opération Batista. Selon Akira Kato, seule une équipe dirigée par Ryutaro serait capable de réussir un tel acte chirurgical. Malgré leurs divergences philosophiques sur la médecine, elle arrive à convaincre Ryutaro en lui promettant de pouvoir choisir sa propre équipe. L’arrivée de Ryutaro va bouleverser l’hôpital très conservateur où les luttes de pouvoir sont incessantes et où le premier souci des docteurs n’est que de protéger leur carrière.

Team medical dragon : tomes 1 & 2 - Par Taro Nogizaka & Akira Nagai - Glénat

La ressemblance avec la fameuse série Blackjack d’Osamu Tesuka s’arrête au thème central et au caractère du personnage principal : pas question de chirurgien ’pirate’ ou de chapitres indépendants, Team Medidal Dragon présente successivement les différents personnages qui vont s’articuler autour du fougueux Ryutaro (le professeur calculateur, l’interne servile, le médecin obséquieux, etc.). Mais c’est bien entendu la personnalité de Ryutaro qui fait l’attrait de ce manga : il est arrogant et impertinent, mais compétent, décidé et fonceur. Il s’oppose donc rapidement à toutes les personnes en place, et c’est assez jouissif de voir comment il tire son épingle du jeu, toujours à la limite du renvoi.

Le second grand atout de la série est la description du système médical japonais, en particulier les établissements universitaires, et les hôpitaux qui y sont affilés. Assez éloigné de notre médecine occidentale où le patient est (normalement) le décideur et le centre d’intérêt, on pénètre dans un esprit ultra-protecteur envers les pratiquants, et le code de conduite qu’ils suivent est réellement choquant de plusieurs points de vues.

Remarquablement documentée, Team Medical Dragon allie donc sens du rythme, personnage attachant et réalité fustigée, ce qui en fait un cocktail détonnant ! Plusieurs fois primé au Japon, elle y a aussi été adaptée en série animée, en remportant un franc succès. 16 volumes sont déjà parus, et la série continue...

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?