Tébo : "Je souhaitais que les dessins animés restent fidèles à mes séries"

5 avril 2010 1 commentaire
  • France 3 diffuse depuis début janvier le dessin animé de {Samson et Néon} (78 épisodes de 7 minutes') et diffusera à partir d'avril celui de de {Captain Biceps} (78x8'). Une belle reconnaissance pour Tébo, le dessinateur de ces deux séries éditées chez Glénat.

Deux séries d’animation sont adaptées de vos bandes dessinées. Est-ce la consécration ?

Tébo : Oui, c’est pas mal ! Mais c’était déjà la consécration quand les deux producteurs ont signé les contrats plus ou moins en même temps (à 2 ou 3 mois d’intervalle). C’est un gros boulot et beaucoup de stress, surtout que je continue à faire de la bande dessinée. Avec Samson et Néon, je voulais vraiment m’investir et bosser avec les scénaristes. Je savais que, comme c’était une adaptation, il y avait des choix à faire, car certaines choses ne peuvent pas passer à la télé... Mais je souhaitais quand même que ça reste fidèle à ma série. Et puis, quatre mois plus tard, nous avons signé pour Captain Biceps et là, je me suis dit : "Non, je ne vais pas pouvoir tenir !" Avec Zep, nous avons supervisé ce qui se passait sur Captain Biceps, nous avons donné notre avis et puis ça a très vite fonctionné. C’était beaucoup moins trash que la BD, ce qui est peut être logique pour France 3 mais heureusement, ils sont restés dans le même univers débile…

Très concrètement, comment êtes-vous intervenu sur Samson et Néon ?

Tébo : J’ai pas mal travaillé avec Karine Mazloumian, la scénariste qui a écrit la bible littéraire. Elle était apparemment fan de la BD, ce qui était très bien parce qu’elle a défendu le projet face au producteur et à la chaîne… Car même si tout le monde aime les albums, il y a toujours un moment où ils disent : "voilà, on aimerait bien faire ça et ça"… Karine Mazloumian a amené aussi une touche féminine, notamment pour parler des petites filles que je n’avais pas trop évoquées dans la BD. Après, j’ai aussi pas mal bossé avec la directrice d’écriture qui gérait je ne sais plus combien de scénaristes ! Je devais lire attentivement tous les scénarios, pour que tous les dialogues collent bien… C’est donc surtout au stade de l’écriture que j’ai travaillé.

Tébo : "Je souhaitais que les dessins animés restent fidèles à mes séries"
Extrait du dessin animé Samson et Néon
© Toon Factory

Quelles sont les techniques d’animation employées ?

Tébo : Du flash pour Samson et Néon et de l’animation traditionnelle pour Captain Biceps. Pour Biceps, j’ai fait le design des nouveaux personnages. Dans les albums il y avait surtout des personnages connus comme Spider-Man ou Batman que nous ne pouvions pas utiliser à cause des droits. Du coup, les scénaristes ont créé plein de nouveaux personnages dont j’ai fait le design.

Était-ce un rêve de voir vos albums adaptés en dessin animé ?

Tébo : Ah non, pas tout de suite, pas dès que j’ai commencé à faire mon album. A l’âge de 10 ans, mon rêve c’était de faire de la bande dessinée. C’est seulement après plusieurs albums que je me suis dit que "Oui, j’aimerais bien faire un dessin animé".

Êtes-vous satisfait du résultat ?

Tébo : Quand on voit Achille Talon qui se transforme en Hulk à la télé par rapport au travail de Greg… ou le dessin animé de Valérian, je ne voit pas trop l’intérêt de l’adaptation. Autant au cinéma, je trouve que c’est bien de changer un peu, mais pour un dessin animé… Donc, moi je voulais que ça reste fidèle à la BD, au niveau du graphisme et de l’esprit.

Extrait du dessin animé Captain Biceps
© Futurikon

La durée des épisodes amène parfois la série à développer des personnages d’une autre manière, non ?

Tébo : Oui, bien sûr. Dans la bande dessinée, c’est la même chose. Captain Biceps, au départ, c’était une rubrique pour Tchô. Nous ne devions la faire que quelques mois parce que personne n’y croyait. Et puis, au bout d’un moment, nous avons eu une quantité incroyable de courrier de lecteurs. Moi, je prenais mon pied, j’en rêvais depuis mes 10 ans ! J’ai toujours voulu faire des supers-héros, j’avais là l’opportunité d’en faire. C’était éclatant de dessiner Spider-Man et Hulk se faire démonter la tête par un mec qui s’appelle Captain Biceps. Au bout d’un moment, j’ai voulu raconter autre chose que des combats et faire plus de mise en scène. Donc, petit à petit nous avons réalisé des histoires de 3-4 pages. D’ailleurs, il y a, je crois, deux épisodes du tome 4 qui ont été adaptés en dessin animé. Mais bien sûr, les scénaristes rallongent les histoires. Ce qui est bien, c’est qu’ils ont gardé les petites virgules, les le saviez-vous ?, la mère qui vient pour donner un conseil, le collège des super-héros… Le dessin animé reste fidèle à la bande dessinée avec un humour un peu anglo-saxon : très rapide, très bête…

S’il y a une deuxième saison produite, souhaiteriez-vous des évolutions ?

Tébo : Pour Samson et Néon, je n’ai écrit que trois scénarios et je les ai faits vraiment cartoon. Dans les épisodes que j’ai vus, ça marche bien, mais des fois j’aimerais un peu plus de poursuites et de bagarres… Donc, je mettrais un peu plus mon grain de sel pour faire plus d’action. Et pour Captain Biceps, j’ajouterais peut-être aussi un peu plus de bagarres, mais apparemment, il ne faut pas trop de violence pour les dessins animés. Pourtant, dans Biceps, je trouve que la violence passe bien parce que les bonshommes avec des poings de trois mètres de haut, ça n’existe pas… Mais comme tout le monde est ravi, il ne faut peut-être pas changer une formule qui marche !

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Photo © L. Boileau

 
Participez à la discussion
1 Message :