Tendre est la mort – Par Kinotoriko – Sarbacane

  • Un « haiku graphique », sobre et drôle, où une jeune fille interpelle la mort. Mais la grande faucheuse est moins impitoyable qu’il y paraît et entame un dialogue aussi philosophique qu’apaisant.

On connaît les haikus, ces petits poèmes japonais qui évoquent l’ineffable, le reflet de la lune ou le souffle du vent. Ce sont des instants de sagesse aussi ténus que profonds.

Tendre est la mort procède de ce registre. Le dessin de Kinotoriko est simplissime comme celui du Petit Prince de Saint-Exupéry. Il touche des sentiments proches, en l’occurrence ici le désarroi d’une adolescente qui désire mourir.

Mais la solitude, à l’origine de sa tristesse, est aussitôt brisée par un dialogue avec la mort, une mort raisonnable qui se révèle finalement être une amie.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC