Newsletter ActuaBD

Teotl T1 : Arahorus - Par Tot et Mylydy - Ankama Editions

21 octobre 2011 1 Albums par Thomas Berthelon
🛒 Acheter
  • Des dieux aztèques entrent en contact avec une bande de losers dans une salle d'arcades afin de défendre l'avenir de la race humaine. Rien que ça !

N’en déplaise à Marc Lièvremont, la mode est décidément aux sales gosses. Tabasco, Kurbin, Lucie et Ricky sont d’inséparables têtes de lards menaçant de casser la tronche à quiconque veut les déranger dans leurs habitudes. Enfin, surtout Tabasco et Kurbin. La joyeuse bande se passionne plus pour le jeu Street Fighter que pour les contrôles de maths inopinés du lundi matin.

Mais lorsqu’ils font la connaissance du dieu à plume Arahorus sur les ruines d’une borne d’arcade en plein court-circuit, les âmes de super-héros qui sommeillent en eux sont sollicitées pour brandir fièrement la bannière du monde des humains. Mais on ne peut être sûr de rien avec ces bons à rien, surtout occupés à se bastonner avec un rival récalcitrant.

En quatrième de couverture, l’avertissement « Cette BD contient "quelques" gros mots » est encore loin de la vérité : c’est un vrai festival d’injures et de vulgarités pour notre plus grand bonheur, ayant pour effet de rendre encore plus sympathiques ces jeunes bagarreurs bien bourrins et crétins comme on les aime. Le découpage de Mylydy, son sens du cadre, la nervosité d’un trait pourtant entièrement réalisé à l’informatique et les harmonies saturées, saupoudrées d’un joli effet texturé sont un vrai régal pour les yeux et pètent à la tronche bien comme il faut. Proposant des décors fouillés et hauts en couleur, la dessinatrice laisse libre cours à sa passion pour les sentaïs japonais, nous livrant au passage quelques astuces pour utiliser ces codes dans des pages bonus drôles et instructives.

Sollicité par la dessinatrice, à l’époque en stage chez Ankama, pour apporter une cohérence à un univers bariolé mais manquant dans un premier temps de structure, Tot brode des dialogues désopilants dans un scénario conviant la mythologie aztèque (et même un clin d’oeil à la série Nikopol de Bilal part le biais du "poulet"), les références vidéo-ludiques et les préoccupations d’adolescents dans un joyeux bazar s’orchestrant autour de personnages suscitant l’adhésion. La graine est plantée, en attendant la suite avec impatience pour connaître le sort de ces néo super-héros en costumes moulants.

Teotl T1 : Arahorus - Par Tot et Mylydy - Ankama Editions
Tabasco dans ses oeuvres
©Mylydy/Ankama Editions

(par Thomas Berthelon)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :
Newsletter ActuaBD