Newsletter ActuaBD

Teotl T2 : Sepatep - Par Tot & Mylydy - Ankama Editions

  • La rencontre explosive entre la mythologie aztèque et les super-sentaï japonais, avec en prime des robots géants et des divinités bourrées à la bière.

Comme dirait Tabasco, le héros de l’histoire : "On est passé direct de champions des branleurs à protecteurs du monde". Accompagné de Lucie, voilà notre glandeur habitué des salles de jeux vidéo, habillé d’un costume moulant et flashy, confronté à un boeuf mutant et teigneux. Lancés dans le grand bain par les deux dieux facétieux Arahorus et Sepatep, les jeunes défenseurs de l’humanité n’ont pas fini d’en baver et ne sont pas au bout de leurs surprises, d’autant qu’il ne sont pas les seuls pressentis pour revêtir ces drôles d’habits de lumière, et plus si affinités.

Alors que le premier tome était un mélange entre la comédie décalée du type Les Lascars, et le délire des super-sentaïs japonais (Ultraman, Bioman, X-or...), ce deuxième épisode, nettement plus sombre, lorgne plutôt du côté des méchas organiques de la série animée Neon Genesis Evangelion de Hideaki Anno, en reprenant même certains de ses cadrages. Cette deuxième partie, très surprenante, offre une profondeur inattendue à certains personnages que nous pensions voir foncer bille en tête vers le statut de guignols.

Le scénario de Tot ouvre des pistes intéressantes, slalomant entre un côté noir et un aspect plus déconneur, et des lendemains plus que réjouissants concernant la force de frappe de la grande équipe de choc des défenseurs de l’humanité. Mylydy, pour sa part, ose un découpage radical, en constituant quasi exclusivement ses planches de larges cases horizontales, conférant à ses scènes un rendu de travelling propre au cinéma.

Teotl T2 : Sepatep - Par Tot & Mylydy - Ankama Editions
©Mylydy/Ankama Editions

Alliant d’une part la modernité d’un scénario crépusculaire, succession de plusieurs tableaux remarquables (des violents combats, des divinités aztèques, des drames familiaux, des personnages de glandeurs), et une ambiance visuelle aux couleurs saturées à la texture travaillée, à un festival de références à la culture kitsch du super-sentaï truffée de designs loufoques de méchas, la série Teotl se révèle terriblement dynamique et affirme son potentiel d’un gros coup de latte dans les façades d’immeubles.

(par Thomas Berthelon)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander le tome 1 chez Amazon ou à la FNAC
Commander le tome 2 chez Amazon ou à la FNAC

Lire notre article sur le tome 1

 
Newsletter ActuaBD