Tête de gondole - Par Tronchet & Nicoby - Dupuis

22 avril 2019 0 commentaire
  • Du grabuge dans les rayons d'un hypermarché. Un patron doit remettre en cause toutes ses valeurs, tandis que les jeunes précaires de son entourage allument les mèches du grand incendie. Divertissant mais pas sans vraie pertinence sociale.

Il court, il court, Monsieur le directeur. Jusque dans les rayons de son hypermarché, histoire de tout vérifier chaque jour. Il court même après sa fille qui ne veut pas de son chaperonnage et rêve d’une autre vie tout en travaillant comme serveuse de bar. Un échange de stagiaires, par connexions croisées, va faire exploser toute cette routine, et notre Gérard joggeur au premier chef.

Une bonne idée, des personnages qui marquent d’entrée, la griffe aiguë de Nicoby... Et pourtant on referme cet album un peu déçu. Le grand chambardement promis accouche d’une pochade divertissante, gorgée de bonnes intentions mais plutôt inoffensive.

Tronchet semble rester ancré dans des réalités sociales datées. Ah ! le rappeur forcément noir qui balance son flow n’importe quand et toujours content de lui... Ces fils à papa, inaltérables têtes à claques égocentrées, finissant quasiment militants anticapitalistes, et son chef costumé légèrement crétin qui découvre les joies de la rébellion, tandis que sa femme continue de tromper son ennui dans un grand bain de bénévolat tiers-mondiste.

Quand le cinéma de ces vingt-cinq dernières années nous a offert de telles merveilles que Riens du tout de Cédric Klapisch ou La Loi du marché de Stéphane Brizé, bien difficile de placer cet album en haut de la pile.

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?