The Ancient Magus Bride T. 11 - Par Koré Yamazaki - Komikku Editions

21 juillet 2020 0 commentaire
  • Suite de la nouvelle vie de Chisé au Collège. La découverte de ses camarades et du passé d'un vieux compagnon de route constituent l'essentiel de ce tome calme mais intéressant.

Nous pouvons aussi ajouter la rencontre de Chisé avec Rahab, la mystérieuse sorcière de la mer, maître de Lindel et qui a guidé Elias lors de ses premières années. La première partie du tome revient en effet sur l’humanité d’Elias, encore immature, et sa relation avec Chisé.

Koré Yamazaki réinvestit d’un nouveau sens l’acte fondateur du manga : Elias qui achète Chisé afin d’en faire sa femme, sous le prisme de son apprentissage des émotions et des relations interpersonnelles. Une façon de continuer de poser les enjeux de cette nouvelle partie, avec par exemple l’Église qui commence à entrer en scène.

C’est l’autre gros morceau de ce début de tome : Le Père Simon et son assistante neutralisent l’envoyé d’une faction ennemie. Simon nous révèle les luttes de pouvoirs intestines aux sein de l’Église, et surtout nous dévoile son passé, forcément tragique, basé sur une étonnante idée dont la mangaka a le secret.

The Ancient Magus Bride T. 11 - Par Koré Yamazaki - Komikku Editions
© Kore Yamazaki / MAG Garden

Après ces chapitres, qui retravaillent en fin de compte des éléments déjà connus de cette série, nous retrouvons les couloirs du Collège pour poursuivre la découverte des camarades de classe de Chisé, de jeunes magiciens aux histoires complexes.

Comme souvent, le sujet de l’acception et des différences s’avère central. En particulier avec l’un de ces élèves, qui se considère comme trop différent des autres, même au sein d’une telle institution et dont la séquence de panique permet de souder ce petit groupe dont Chisé et lui font partie.

Bref un nouveau tome qui brasse beaucoup de choses, mais où il ne se passe encore rien de décisif. Ce sont essentiellement des rencontres, servant à préparer la suite, mais cela n’en reste pas moins réussi et touchant. Tant du côté de l’ambiance que des caractérisations, la mangaka apparaît une nouvelle fois très inspirée.

© Kore Yamazaki / MAG Garden

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

The Ancient Magus Bride T11. Par Koré Yamazaki. Traduction Fédoua Lamodière. Komikku Editions. Sortie le 9 juillet 2020. 175 pages. 7,99 euros.

Acheter ce livre sur BD Fugue, FNAC, Amazon

The Ancient Magus Bride sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1,
- Lire la chronique du tome 5,
- Lire la chronique du tome 6,
- Lire la chronique du tome 7,
- Lire la chronique du tome 8,
- Lire la chronique du tome 9,
- Lire la chronique du tome 10.

Frau Faust sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1,
- Lire la chronique des tomes 2 & 3.

  Un commentaire ?