The Ancient Magus Bride T10 - Par Koré Yamazaki - Komikku Editions

21 avril 2019 0 commentaire
  • Début d’un nouveau cycle avec Chisé et Elias qui entrent au Collège, la première en tant qu’étudiante, le second comme professeur. De nouveaux personnages et de nouvelles intrigues qui rafraîchissent de façon bienvenue une série toujours aussi fascinante.

À la suite au grand arc narratif qui a confronté notre héroïne à Cartaphilus, le « vilain » plus ou moins officiel du manga, sur la forme tout a été bien qui finissait bien. Certains fils rouges ont ainsi trouvé leur conclusion, mais d’autres sont restés dans le vague, comme la double malédiction de notre héroïne.

Afin de trouver une solution à son état, Chisé accepte la proposition de rejoindre le Collège, le haut lieu de savoir des magiciens. Elle y entre en tant qu’auditeur libre, afin de bénéficier de leur enseignement, tandis qu’ils pourront l’étudier, à la fois parce qu’elle est une « Slay Vega », sujet d’étude rare, mais aussi pour l’aider à lever ses malédictions.

En tant que sorcier, cet arrangement ne plaît guère à Elias, surtout que voir Chisé rencontrer tant de nouveau monde attise sa jalousie qu’il a encore du mal à gérer, étant novice dans le domaine des sentiments. Rappelons d’ailleurs au passage la différence entre sorcier et magicien dans The Ancient Magus Bride : les premiers sollicitent l’aide des « voisins », les esprits de la nature, pour accomplir leurs actions, alors que les seconds sont des sortes de « hackers » de la nature, cherchant et usant de moyens déterminés, ne nécessitant pas l’aide des voisins, pour atteindre leurs objectifs. C’est pourquoi Elias décide d’accompagner Chisé au Collège en tant que professeur : il y dispensera des cours d’initiation à la sorcellerie.

The Ancient Magus Bride T10 - Par Koré Yamazaki - Komikku Editions
© Kore Yamazaki / MAG Garden

Ce tome est donc consacré à la présentation du Collège, de certains de ses professeurs et de ses élèves, initiant quelques sous-intrigues et mystères, ainsi que les premiers cours. Un segment plutôt dense, qui promet des choses intéressantes. Cependant le versant initial de la série n’est pas oublié : notre duo continue d’exercer son activité professionnelle, ne se rendant au Collège qu’en semaine et aux horaires des cours.

Déjà relativement chargé en nouveaux personnages, le récit relance en outre l’intrigue de l’Église, laissée jusque-là de côté, avec l’entrée en scène d’un duo qui a l’intention de reprendre la surveillance étroite d’Elias. En effet, sa nature non-humaine constitue toujours une menace pour de nombreuses personnes, en dépit de ses progrès en « humanité ».

Koré Yamazaki surprend donc une nouvelle fois avec ces développements qui multiplient les sous-intrigues parallèles, rendant son manga plus feuilletonesque que jamais, et continuant de faire de la nature de ses personnages principaux des sujets de curiosité et de méfiance. Chisé et Elias réussiront-ils à trouver leur place et à se faire accepter dans le monde des humains ? Telle est la question que lance ce nouvel arc narratif.

© Kore Yamazaki / MAG Garden

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

The Ancient Magus Bride T10. Par Koré Yamazaki. Traduction Fédoua Lamodière. Komikku Editions. Sortie le 28 mars 2019. 171 pages. 7,99 euros.

Acheter ce livre sur BD Fugue, FNAC, Amazon

The Ancient Magus Bride sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1,
- Lire la chronique du tome 5,
- Lire la chronique du tome 6,
- Lire la chronique du tome 7,
- Lire la chronique du tome 8,
- Lire la chronique du tome 9.

  Un commentaire ?