"The Artist" (Anna Haifisch chez Misma), cet oiseau déplumé

30 octobre 2018 0 commentaire
  • L'Artiste dessiné par Anna Haifisch incarne tous les artistes. En vogue ou maudit, il demeure toujours un oiseau fragile, dont l'élan créatif peut être brisé d'un souffle. Misma publie le second volume des chroniques imaginées depuis 2015 par l'autrice allemande. Une description ironique mais sensible du monde de l'art contemporain.

Créer, inventer, innover... Tels sont les buts de l’Artiste. Boire (parfois trop), dormir (beaucoup), se rendre à des vernissages (à contre cœur)... Voilà ce qui rythme son quotidien. La vie de l’Artiste n’est pas forcément une vie d’artiste et est loin d’être une sinécure. C’est du moins ce que nous révèle la dessinatrice allemande - elle est originaire de Leipzig et y vit encore - Anna Haifisch.

"The Artist" (Anna Haifisch chez Misma), cet oiseau déplumé
The Artist © Anna Haifisch / Misma 2016

The Artist - Le cycle éternel est le troisième livre de l’autrice édité par Misma, après Clinique Von Spatz (2015) et The Artist (2016). À chaque fois, le lecteur trouvera des caractéristiques communes : un trait presque minimaliste et des couleurs acidulées contrastant avec un propos certes drôle, mais souvent plus sombre qu’il n’y paraît de prime abord.

Anna Haifisch dessine The Artist depuis septembre 2015 en réponse à une demande de Vice. La dessinatrice a su dépasser la contrainte de la parution périodique et la pression d’une publication large pour livrer une chronique douce-amère du petit monde de l’art, fine et intelligente. Son Artiste est un personnage de fiction mais reflète sans doute ce qu’elle connaît et perçoit de la vie des artistes. Ce qu’elle ressent aussi.

The Artist - Le cycle de la vie © Anna Haifisch / Misma 2018

Nous suivons donc l’Artiste au jour le jour. Il passe l’essentiel de son temps dans sa chambre-atelier où il dessine, peint et sculpte un peu - très peu à vrai dire - et se morfond. Il se confronte de temps à autre au monde extérieur et sort souvent déçu de cette confrontation. Quelques fulgurances illuminent malgré tout son quotidien.

Anna Haifisch tourne en dérision le monde de l’art. Les galeristes comme les étudiants en art sont ciblés, mais jamais définitivement condamnés. Son regard aiguisé lui permet de mettre en lumière de cruels détails. L’Artiste lui-même est à la limite du pathétique. Pourtant, jamais il n’y a de méchanceté dans ses dessins. La bienveillance l’emporte, car elle sait la difficulté à créer et surtout les paradoxes que provoque l’écart entre l’élan créatif - quasiment vital chez certains - et la comédie parfois nécessaire pour paraître en société.

Le tout est drôle et subtil. De chroniques en deux ou trois pages, nous passons à de petites histoires d’ampleur variable. Anna Haifisch y déploie une grande palette de sentiments, y multiplie les références à l’histoire de l’art - de Vincent Van Gogh à Simon Hanselmann en passant par Chagall et Picasso notamment - et fait, insensiblement, évoluer son personnage. L’Artiste, d’abord archétypal, pas spécialement sympathique et alternant mélancolie et beuverie, acquiert une réelle profondeur. Le questionnement sur la démarche artistique émerge en même temps que guette la dépression nerveuse.

Si Anna Haifisch représente son Artiste en grand oiseau frêle et malingre, ce n’est pas un hasard. Tombé du nid, il tente de se redresser et a choisi l’art pour ce faire. Mais, et c’est là toute sa malédiction, l’Artiste ne semble pas fait pour affronter le monde de l’Art.

The Artist - Le cycle de la vie © Anna Haifisch / Misma 2018
The Artist - Le cycle de la vie © Anna Haifisch / Misma 2018

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

- The Artist - Par Anna Haifisch - Misma éditions - traduit de l’anglais par Damien & Guillaume Filliatre (édition originale : The Artist, Reprodukt, 2016) - 16,5 x 22 cm - 64 pages couleurs - couverture souple avec rabats - parution en octobre 2016 - lire un extrait de l’ouvrage.

- The Artist - Le cycle éternel - Par Anna Haifisch - Misma éditions - traduit de l’anglais par Damien & Guillaume Filliatre (édition originale : The Artist - Der Schnabelprinz, Reprodukt, 2017) - 16,5 x 22 cm - 112 pages couleurs - couverture cartonnée - parution le 19 octobre 2018 - lire un extrait de l’ouvrage.

Consulter le site de l’autrice.

Lire un bref entretien sur vice.com où ont été en grande partie prépubliées les planches de The Artist & un plus long sur The Comics Journal (en anglais).

  Un commentaire ?