BD d’Asie

The Eminence in Shadow T. 5 & T. 6 - Par Daisuke Aizawa & Anri Sakano - Éd. Doki Doki

Par Guillaume Boutet le 15 septembre 2022                      Lien  
On ne change pas une formule gagnante et c'est tant mieux : Shadow et ses fidèles lieutenantes continuent de mettre à mal l'Ordre de Diabolos, même si le maître de Shadow Garden n'a toujours aucune idée de ce qu'il se passe réellement. Sur un malentendu l'impossible devient possible : telle est la devise de cette série aussi dramatique qu'hilarante.
The Eminence in Shadow T. 5 & T. 6 - Par Daisuke Aizawa & Anri Sakano - Éd. Doki Doki

C’est tout le paradoxe de The Eminence in Shadow qui repose sur une idée simple mais jongle en permanence avec deux niveaux de lecture, a priori antagonistes, tel le sucré-salé. Côté pile, nous avons une histoire classique contre une organisation maléfique de l’ombre responsable de nombreuses souffrances et de morts. Côté face, une parodie qui s’amuse des codes de l’Isekai [1] avec un héros qui rêve d’incarner des clichés.

Ce grand écart ne serait pas possible sans son personnage principal, Cid, alias Shadow, élément perturbateur d’un univers très sérieux et tragique qui défie tous les principes du réalisme, même pour une œuvre de fantaisie. Par sa simple bêtise et son immense puissance, il trace un destin original dans un monde fermé, offrant aux victimes de l’Ordre de Diabolos le moyen de se venger et d’apporter la justice.

Dans ces tomes nous avons la fin de l’aventure dans la ville sainte et des Épreuves des Déesses. Au sein du Sanctuaire, tandis que Shadow vient en aide à la mystérieuse sorcière de l’apocalypse, le groupe d’Alpha décrypte un peu plus les événements des temps mythologiques. Comme toujours, ces dernières savent parfaitement ce qu’elles font alors que Shadow rase tout sans rien comprendre... ce qui prouve, aux yeux d’Alpha, qu’il joue déjà le coup d’après.

© by SAKANO Anri / Kadokawa Shoten

La suite nous entraîne dans un tournoi d’épéistes auquel Cid décide de participer sous l’identité d’un tocard, Michael Conk, afin de reproduire de nouveau un schéma narratif bien précis. Sa joie à l’idée d’apparaître sous les traits d’un imbécile aux yeux de tous s’avère, comme souvent, communicative. Le lecteur prend plaisir à suivre cet imbécile heureux dans son délire inconséquent.

Cependant, dans l’ombre, l’Ordre de Diabolos n’est jamais bien loin et c’est le destin de la princesse Rose qui se joue cette fois-ci. Rappelons qu’en dépit d’un héros qui vit dans son monde, les intrigues continuent de se dérouler, de même que des alliances inattendues se créent entre certains personnages, désireux de lever le voile sur les étranges événements liés à Shadow Garden.

Toujours aussi bien dessiné et narré, avec des scènes d’action spectaculaires et un immense casting féminin, aussi sexy que badass, la recette de The Eminence in Shadow demeure simple mais terriblement efficace. Et c’est sans doute ce premier degré, un peu idiot mais assumé, qui confrère une certaine tendresse à cette improbable aventure.

© by SAKANO Anri / Kadokawa Shoten

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782818989074

The Eminence in Shadow T. 5 & T. 6. Par Daisuke Aizawa (auteur original), Anri Sakano (dessin) & Touzai (Character Design). Traduction : Jean-Benoît Silvestre. Éd. Doki Doki, collection "Seinen". Sortie le 13 juillet 2022 & le 7 septembre 2022. 174 pages. 7,50 euros.

The Eminence in Shadow sur ActuaBD :
- Lire la chronique des tomes 1 & 2
- Lire la chronique des tomes 3 & 4

The Eminence in Shadow Doki-Doki ✍ Daisuke Ashihara ✏️ Sakano Anri à partir de 10 ans 🛒 Acheter 📖 Feuilleter
 
PAR Guillaume Boutet  
A LIRE AUSSI  
BD d’Asie  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD