BD d’Asie

The Killer Inside T. 9 - Par Hajime Inoryu & Shota Ito - Éd. Ki-oon

Par Marc Vandermeer le 9 septembre 2022                      Lien  
Ne sachant plus qui croire ni quoi penser, Eiji découvre de nouveaux indices afin de reconstituer les événements du 14 au 18 novembre. Des indices qui le mènent dans la ville de Kita. Un tome charnière, révélateur et qui se rapproche indéniablement de l'apothéose de la série.

Les disparitions du commissaire Saruwatari & de l’inspecteur Momoi, retrouvés morts, n’arrangent certainement pas l’enquête d’Eiji, qui se retrouve une fois encore dans une impasse. Eux seuls auraient pu lui fournir davantage d’informations concernant les agissements de son père LL, 15 ans plus tôt.

Eiji joue sa dernière carte, plaçant des caméras de surveillance dans la chambre d’hôpital de Kyoka, son ex, unique personne dorénavant capable de reconnaître l’assassin.

Toujours recherché par les forces de l’ordre, Eiji entame une course contre la montre pour tenter de reconstituer le puzzle. Son art de la filature le mène chez les parents adoptifs de Kyoka, et suite à une altercation musclée, il découvre de nouveaux indices qui le mènent à la ville de Kita.

Le moindre indice, la moindre anomalie éveille en lui un soupçon de curiosité, plus déterminé que jamais à éclaircir ses pertes de mémoire et son dédoublement de personnalité. Pour ce faire, il n’hésite pas à utiliser la force pour contraindre, son ancien ami, Kashi d’enquêter pour lui…

The Killer Inside T. 9 - Par Hajime Inoryu & Shota Ito - Éd. Ki-oon
©Shota Ito / Ki-oon

Et de 9 ! À se demander jusqu’où Hajime Inoryu parviendra à nous balader dans les méandres psychologiques de The Killer Inside. Dès son entame, cette série, menée tambours battants et dont le récit semble avoir été gravé dans du granite, nous a charmés. Dans chaque tome, nous avons droit à une kyrielle de rebondissements, à ne plus savoir où donner de la tête.

Ce 9e opus particulièrement réussi permet (enfin) d’éclairer notre lanterne sur les véritables coupables, leurs agissements dans l’ombre et leurs machiavéliques desseins.

L’heure est aux vérités et certaines d’entre elles font très mal, comme le comprend fort bien Eiji. La fin de l’album prend une tournure tout à fait jubilatoire, l’étau se resserre sur le criminel.

Une véritable démonstration scénaristique qui, alliée à la touche graphique de Shota Ito, est une réussite. Le trait, sinistre mais révélateur de tant d’émotions humaines dont l’illustration sur la couverture, à elle seule, donne le ton.

Indéniablement, l’un des meilleurs polars de ces dernières années.

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9791032711309

PAR Marc Vandermeer  
A LIRE AUSSI  
BD d’Asie  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD