The Moneyman, la véritable histoire du frère de Walt Disney - Par Alessio de Santa - Editions du Long Bec

8 janvier 2019 0 commentaire
  • Créée en 1923, The Walt Disney Company est aujourd’hui l’une des plus grosses entreprises du monde, c’est même un véritable empire tentaculaire présent dans les salles de cinéma, à la télévision, dans les parcs d’attraction et bien évidemment dans les librairies. À l’origine de tout cela il y avait un homme : Walt Disney. Mais si le père de "Mickey" était en effet un génie artistique, les chiffres et le monde de la finance n’étaient pas vraiment son fort. Comment alors a-t-il réussi à faire de son entreprise l'un des plus grands empires culturels de tous les temps ?

On se doute bien que Walt Disney n’était pas seul et qu’il était entouré de réalisateurs, de scénaristes, de dessinateurs et d’animateurs qui ont fait les grandes heures de ses studios. Mais une personne en particulier a participé à faire fructifier l’entreprise, un homme qui, contrairement à Walt, savait manier les chiffres et contrebalancer le tempérament de ce dernier. On l’appelait The Moneyman, un surnom donné aux producteurs hollywoodiens qui trouvent l’argent pour financer les films. Cet homme n’était autre que Roy Disney, le frère aîné du dessinateur.

The Moneyman, la véritable histoire du frère de Walt Disney - Par Alessio de Santa - Editions du Long Bec
La naissance d’une légende
© Éditions du Long Bec

L’Histoire retiendra pourtant beaucoup moins Roy et son rôle. Il faut dire que son parcours est moins rock ’n’ roll à suivre que celui de son frère. Cependant, il est tout autant intéressant. L’artiste italien Alessio de Santa - dont vous pouvez retrouver notre interview par ici - a donc décidé de s’intéresser à ce grand oublié de l’histoire de Disney.

On suit dans son biopic les coulisses de la création de la Walt Disney Company à travers les yeux de Roy Disney lui-même, de son enfance jusqu’à la création du Disney World d’Orlando en 1971, le dernier grand projet de Walt, décédé d’un cancer du poumon en 1966, et que Roy supervisa jusqu’au bout en hommage à son frère défunt.

The Moneyman vaut surtout pour son intérêt culturel et historique, on y croise d’ailleurs des figures importantes comme Howard Hughes ou d’autres plus sombres comme Benito Mussolini qui était un grand fan de Disney, et Adolf Hitler qui l’appréciait lui beaucoup moins (contrairement à Goebbels...), et en particulier le personnage de Mickey... Il aurait été d’ailleurs appréciable d’enrichir un peu plus les annexes de fin d’album afin de nous en apprendre davantage sur le rôle réel de Roy et distinguer les parties de l’album qui sont réelles ou fictives.

La suite appartient à l’Histoire...
© Éditions du Long Bec

L’auteur arrive à rendre le personnage de Roy touchant, lui qui évolue dans l’ombre dans son petit frère. On suit avec plaisir cette histoire, en dépit d’une construction scénaristique très classique. Le dessin, très « cartoony », est quant à lui approprié et plutôt agréable à l’œil.

The Moneyman est peut-être l’histoire d’une Success Story - semée d’embûches, certes - qui a changé la face du monde, mais c’est aussi avant tout l’histoire de deux frères au destin commun.

Roy et Walt Disney
© Éditions du Long Bec

(par Vincent SAVI)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

The Moneyman - Par Alessio de Santa (sc.), Filippo Zambello, Lorenzo Magalotti, Giulia Priori, Lavinia Pressato (Dess.) - Editions du Long Bec - Sortie le 11 juillet 2018 - 20,99 €

  Un commentaire ?