Comics

The New Avengers - Vol. 1 : "Chaos" - par Bendis & Finch - Panini Comics

Par Mathieu Drouot le 15 mai 2007                      Lien  
La fin des {Vengeurs} suivi de leur renaissance, deux récits inégaux retracés dans cet ouvrage massif de 320 pages par le prolifique tandem Brian Michael Bendis/David Finch.

Les Vengeurs ont été fondés par Iron Man, Thor, l’Homme Fourmi, la Guêpe et Hulk pour défendre l’humanité contre toute menace extérieure. Ce groupe de super-héros a accueilli un bon nombre (quasiment tous ceux de l’univers Marvel) de nouveaux personnages, Captain America en tête.

L’histoire se résume dans les titres des deux épopées à savoir :
The New Avengers - Vol. 1 : "Chaos" - par Bendis & Finch - Panini Comics  Vengeurs : La séparation qui commence avec le retour d’un membre de l’équipe qu’on croyait mort. Premier évènement d’une longue série qui coûtera la vie à plusieurs membres de l’équipe.

-  Les nouveaux Vengeurs ou comment, suite à une évasion massive de supervillains, Captain Americaréussit à réunir autour de lui une nouvelle équipe de super héros comptant Iron Man, Spider Man, Luke Cage, Wolverine, Spider Woman (agent du SHIELD, Sentry et Ronin (qui n’apparaît pas dans cet album).

La première partie de ce recueil est vraiment réjouissante. Le scénario efficace de Brian Michael Bendis (dernier scénariste tortionnaire de Daredevil), qui servira d’ailleurs de préquel à la saga « House of M », nous entraîne naturellement vers cette descente aux enfers des Vengeurs sur fond de bastons générales. Un bémol tout de même avec l’épisode Avengers Final qui se fraye une place de choix dans la catégorie « mélodrame dégoulinant de partout ».

La deuxième partie s’en tire légèrement moins bien. Elle ressemble à un gros blockbuster américain. On en entend beaucoup parler, les images sont belles et impressionnantes, c’est bourré d’action et les stars les plus « bankables » du moment sont au rendez-vous.

Sans grosses surprises, le scénario cette fois apparaît plus comme un prétexte pour réunir ces super-héros et ressusciter les Vengeurs. Peuplé d’éléments trop forts, le groupe pêche par ambition et ne trouve pas d’équilibre.
Visiblement moins à l’aise avec le politiquement correct de ces New Avengers que lorsqu’il faut en tuer quelques-uns, Brian Michael Bendis réussit tout de même à séduire par cet ensemble trop bien calculé pour ne pas plaire.
David Finch quant à lui reste fidèle à lui-même sur les deux récits. La précision de son trait et le dynamisme de son découpage (clairement cinématographique) apporte un réel intérêt à cet album.

(par Mathieu Drouot)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

Vous pouvez également lire la précédente chronique de ce même récit (mais sous une autre édition) par Alain Haimovici.

Commander ce livre sur Internet

Panini Comics 🛒 Acheter 📖 Feuilleter  
PAR Mathieu Drouot  
A LIRE AUSSI  
Comics  
Derniers commentaires  
Agenda BD  
Newsletter ActuaBD