The Scumbag T.1 : Cocaïnefinger - Par Rick Remender - Lewis Larosa & Andrew Robinson - Urban Comics

  • Toxicomane jusqu'au bout des ongles, Ernie Ray Clementine, s'injecte une dose de "Formula Maxima", une drogue ultrapuissante augmentant considérablement ses capacités. Lui, l'un des pires rebut de la société détiendrait-il les clés pour sauver le monde ?
    Bienvenue dans l'univers psychédélique boosté aux psychotropes signé "Rick Remender", l'auteur à succès de Black Science et Deadly Class.

Mais qui diable est donc Ernie Ray Clementine ? Un ignare toxicomane, sans le moindre style, ni vestimentaire, ni dans sa manière de se comporter. Un motard crado, se laissant vivre, se moquant éperdument de tout et de tout le monde.

Et pourtant, cet asocial est connu de tous comme Barabbas : toujours en quête d’un plan juteux, de bonnes drogues à ingurgiter ou encore une greluche à rouler ou conquérir. Sauf qu’un beau matin, à la suite d’un deal peu reluisant, ce bon vieux Ernie s’injecte un concentré de "Formula Maxima", un dérivé de nanotechnologie issu d’un autre espace-temps. Un concentré ultra-dangereux qui assommerait un éléphant. Mais les années de bons et loyaux services en tant que toxicomane permettent à Ernie de franchir le cap et de multiplier ses capacités sur tous les fronts.

Dorénavant, bien malgré lui, Ernie louera ses talents au gouvernement qui en contrepartie lui fournira l’éventail de toutes drogues connues par l’homme. Il en va de la sécurité du monde puisque la "Formula Maxima" donne pleins pouvoirs à ceux qui la possèdent. Au cœur de toutes les convoitises, ce looser d’Ernie pourrait enfin trouver son heure de gloire …

Avant même de parcourir la postface en fin d’album, bon nombre de lecteurs parviendront aisément à comparer le personnage d’Ernie Ray Clementine à celui du "Big Lebowsky" des frères Coen interprété par Jeff Bridges. La même démarche désarticulée et ridicule, une aspiration à aucun idéal, si ce n’est remplir sans prise de tête l’espace présent … et cette spirale infernale à empiler le mauvais goût et les emmerdes. Là ce sont pour les bases uniquement car The Scumbag (littéralement "le Connard") s’avance dans un bourbier bien plus marécageux que ce cher Lebowsky.

Sans aucun tabous, Rick Remender développe son scénario comme il l’entend et le démontre à plus d’une reprise. Chers lecteurs, si la vue d’un toxicomane qui se pique vous écœure, il va sans dire qu’il est préférable que vous vous rendiez dans un autre rayon de lecture. En effet, ceci n’est que l’ABC de The Scumbag. Entre des partouzes géantes, des personnages qui défèquent ou encore qui consomment tout l’attirail de drogues du 21ème siècle, vous voilà prévenus.

Ceci dit, à l’instar de Waren Ellis et son Transmetropolitan, Rick Remender s’aventure sur les mêmes plate-bandes du politiquement incorrect, notamment grâce à une once d’humour noir particulièrement efficace. Les fins connaisseurs apprécieront sans nul doute.

Cinq dessinateurs apparaissent à tour de rôle, chacun distinctement par chapitres dans ce 1er opus de The Scumbag.

Dénués de la moindre morale, agités par la soif de pouvoir, les protagonistes peints par Lewis Larosa portent chacun une singularité propre. Des déformations de faciès à l’extrême, laissant peu de place à la crédibilité mais jouant la carte de l’originalité et l’excentricité. Des gueules patibulaires soignées dans le moindre détail du mauvais goût.

The Scumbag T.1 : Cocaïnefinger - Par Rick Remender - Lewis Larosa & Andrew Robinson - Urban Comics
©Lewis Larosa / Urban Comics

Andrew Robinson et le talentueux Eric Powell, récemment aux commandes du sulfureux Ed Gein - Autopsie d’un tueur en série évoluent selon la même homogénéité jouant la carte des plans rapprochés (la tronche d’Ernie Clementine à elle seule régale et vaut le détour.) Tandis que les deux derniers artistes, à savoir Roland Boschi & Wes Craig, privilégient un graphisme plus pop aux nuances et teintes fluorescentes tout en conservant cette touche agressive et purement psychédélique.

Bon, qu’on se le dise, ce récit transgressif ne plaira pas à tout le monde. Soit on aime, soit on déteste, et cela dès l’entame de ce Comics. On ressort presque retourné d’une telle lecture de par l’intensité développée par les auteurs. Pour un prix de lancement à seulement 10Euros, il serait idiot de s’en priver, surtout si il s’agit de sauver notre belle planète !

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9791026828501

Meilleures ventes BD
🔍 Avis Actuabd 📖 Feuilleter 🛒 Acheter

1 🔍 📖 🛒 Le Monde Sans Fin
2 🔍 📖 🛒 Les Cahiers D'esther T.07 - Hi
3 🔍 📖 🛒 Guacamole Vaudou
4 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.08
5 🔍 📖 🛒 My Hero Academia T.33 - The Ne
6 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.01
7 🔍 📖 🛒 Demon Slayer T.23
8 🔍 📖 🛒 Elles T.02 - Universelles
10 🔍 📖 🛒 One Piece T.01
11 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.02
12 🔍 📖 🛒 Elles T.01 - La Nouvelle(s)
13 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.03
14 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.04
15 🔍 📖 🛒 Dragon Ball Super T.17
16 🔍 📖 🛒 One Piece T.02
17 🔍 📖 🛒 Mortelle Adele T.01 - Tout Ca
18 🔍 📖 🛒 One Piece T.03
19 🔍 📖 🛒 Demon Slayer T.22
20 🔍 📖 🛒 Naruto T.01
21 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.07
22 🔍 📖 🛒 Demon Slayer T.01
23 🔍 📖 🛒 Les Nouvelles Aventures De Lap
24 🔍 📖 🛒 Les Cahiers D'esther T.01 - Hi
25 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.05
26 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.06
27 🔍 📖 🛒 Zai Zai Zai Zai
28 🔍 📖 🛒 Les Reflets Du Mondeen Lutte
29 🔍 📖 🛒 Kaiju N8 T.05
30 🔍 📖 🛒 One Piece T.04
31 🔍 📖 🛒 Mortelle Adele T.09 - La Rentr
32 🔍 📖 🛒 One Piece T.05
34 🔍 📖 🛒 One Piece T.06
35 🔍 📖 🛒 Les Carnets De L'apothicaire T
36 🔍 📖 🛒 Mortelle Adele T.03 - C'est Pa
37 🔍 📖 🛒 One Piece - Edition Originale
38 🔍 📖 🛒 Naruto T.02
39 🔍 📖 🛒 Demon Slayer T.02
40 🔍 📖 🛒 Mortelle Adele Hors-serie - Mo
41 🔍 📖 🛒 Mortelle Adele T.08 - Parents
42 🔍 📖 🛒 One Piece T.07
43 🔍 📖 🛒 Berserk T.41 - Collector
44 🔍 📖 🛒 Mortelle Adele T.02 -l'enfer C
45 🔍 📖 🛒 Mortelle Adele T.04 - J'aime P
46 🔍 📖 🛒 Mortelle Adele T.12 - A La Pec
47 🔍 📖 🛒 Tokyo Revengers T.19
48 🔍 📖 🛒 Mortelle Adele T.05 - Poussez-
49 🔍 📖 🛒 My Hero Academia T.01
50 🔍 📖 🛒 Le Spirou D'emile Bravo T.05 -

Source : Datalib
A lire aussi sur ActuaBD :

 
Un commentaire ?

Dans la même rubrique


En bref