Thermae Romae – Tome 4 - Par Mari Yamazaki – Sakka / Casterman

27 novembre 2012 1 commentaire
  • Alors qu’Aelius se meurt, ce qui provoque une crise au sommet de l’Empire romain, Lucius retourne au Japon, mais pour un séjour dont il semble ne plus pouvoir revenir.

Ce quatrième volume de Thermae Romae est consacré à un unique épisode, d’ailleurs à suivre dans le prochain tome, au lieu d’être composé de plusieurs voyages entre Rome et le Japon. Ce volume propose donc un changement de rythme narratif important, et un élément dramatique supplémentaire : malgré ses tentatives, cocasses, pour « replonger » vers Rome, Lucius se trouve coincé au Japon.

Thermae Romae – Tome 4 - Par Mari Yamazaki – Sakka / Casterman

Ce changement en induit un autre, non moins important. Jusque-là l’alternance entre époque romaine et Japon moderne faisait avancer le parcours professionnel de Lucius à Rome. Le fil rouge de la série était ainsi politique et historique. Avec ce quatrième volume, alors que l’on atteint une situation critique à Rome, l’action bascule vers le Japon, et déploie autour de Lucius une intrigue davantage sentimentale. A la moitié précisément de la série, cette nouvelle intrigue apporte son lot de tensions : comment retourner à Rome si des attaches nouvelles se forment au Japon ?

Un personnage secondaire d’importance fait ainsi son entrée dans le manga, en relevant pour la première fois du Japon moderne. Il s’agit de Satsuki Odate, brillante et belle jeune femme passionnée par la culture romaine – Lucius est bien tombé ! Par son biais, Lucius peut se confronter plus en profondeur au monde moderne, d’autant que, mis à contribution puisqu’appelé à prolonger son séjour, il se retrouve employé dans une auberge.

Thermae Romae – Tome 4 - Par Mari Yamazaki – Sakka / Casterman

Si la romance pointe bien évidemment, ce renouvellement des modalités de l’action permet surtout de nourrir encore et toujours la veine comique née du contraste entre Lucius et notre époque. La tonalité reste donc globalement la même, légère et décalée, y compris dans les moments graves. Nombre de scène font mouche, et certaines situations sont réellement savoureuses.

Pour autant, l’intérêt de Lucius pour la culture japonaise change de centre de gravité, passant discrètement des bains – relégués à l’arrière-plan – à Satsuki. Cela permet de jolis développements consacrés à la culture japonaise, notamment autour du statut de la geisha. Mari Yamazaki revient d’ailleurs en détail sur ce sujet dans les pages de commentaires qui jalonnent le récit.

Ce volume 4 nous offre encore une fois une livraison réussie de Thermae Romae, qui parvient à faire nettement évoluer le récit. On attend de découvrir le développement de cette nouvelle intrigue pour le prochain volume et surtout de savoir comment le sixième et dernier volume de la série proposera un dénouement à ces deux intrigues, celle de Rome et celle de Satsuki, qui semblent ne pouvoir coïncider.

Thermae Romae – Tome 4 - Par Mari Yamazaki – Sakka / Casterman

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet ouvrage sur Amazon ou à la FNAC

Sur actuaBD, concernant Thermae Romae :
- La chronique des deux premiers volumes de Thermae Romae
- un article consacré à l’antiquité dans le manga

 
Participez à la discussion
1 Message :