Newsletter ActuaBD

Thierry Tinlot : "Un match d’improvisation, c’est surtout de la construction, de l’écoute, du don de soi, de la générosité."

  • "IMPROBD" connut un vif succès lors du festival d'Angoulême en 2007. Thierry Tinlot, l'instigateur de l'évènement, nous dévoile les facettes du cru 2008.

L’an dernier, nous avons expliqué dans nos pages le principe de la manifestation. Le concept reste le même ou des changements sont prévus au programme ?

Tout pareil, ou presque. Ce qui est bien avec ActuaBD c’est que tous vos
articles restent en ligne. Donc, pour éviter de tout réexpliquer, je suggère
que vous achetiez un ordinateur et que vous recliquiez là pour que je puisse épargner ma salive : LA.
La seule différence, c’est que cette année le match aura un petit piment de
plus : une lutte sans merci entre l’équipe de SPIROU et celle de FLUIDE
GLACIAL.

À Angoulême en 2007, toutes les décisions de l’arbitre n’ont pas toujours été comprises par le public. Fera-t-il (elle) un effort pédagogique ?

Je lui transmettrai ta remarque, mais tu sais, elle n’est pas facile, hein.
Elle a dévoré trois fanzineux punks juste après le premier match, c’est une
vraie furie. Plus sérieusement, l’arbitre et moi faisons à chaque match un
effort de pédagogie pour expliquer les fautes au public. Le reste, c’est du
show. Plus les spectateurs hurlent, mieux elle se porte. Cette fille doit
avoir un grain...

Thierry Tinlot : "Un match d'improvisation, c'est surtout de la construction, de l'écoute, du don de soi, de la générosité."
Le combat 2008
© Fluide Glacial

L’an passé, c’étaient les rouges contre les bleus. Cette année, tu annonces Fluide Glacial contre Spirou HeBDo. Fluide contre Spirou. C’est la France contre la Belgique, non ? (il n’y a qu’à voir l’affiche)

Mon problème visuel était que les deux logos (ceux de SPIROU et de FLUIDE)
sont rouges. Mais je me voyais mal animer un match ROUGES contre ROUGES. Il fut donc décidé que le ROUGE serait celui de Spirou et le bleu celui de la cape de Superdupont. Entre ces deux cultures, mon coeur (et mon emploi du temps hebdomadaire) balance.

Quels seront les auteurs BD qui s’affronteront ?

Pour SPIROU : Bercovici, Clarke et Steven
Pour FLUIDE : Berberian, Chauzy et MO/cdm.
Chaque dessinateur joue une ou deux fois (il y a deux matchs). J’ajoute pour les fans d’impro que les comédiens seront Gudule, Dominique Pattuelli, Geoffrey Seron, Laurent Renard, Jean-Marc Cuvelier et Fred Nyssen. L’arbitre sera, comme l’an dernier, la très redoutée Caroline Von Bibikow.

Le comédien face à son dessin
© L. Boileau

Tu as dirigé un magazine et tu diriges l’autre. Le combat est- il équitable ? Vas-tu résister à la tentation de tuyauter tes petits camarades ?

Tu sais, l’aspect "fight" ce n’est que du décorum. Un match d’improvisation,
c’est surtout de la construction, de l’écoute, du don de soi, de la générosité. Si tu n’aides pas l’autre équipe à rentrer dans l’impro, il n’y a pas de spectacle. Donc, tout est fait pour que le spectacle ne puisse exister que grâce à l’interaction généreuse entre deux équipes. Il y a eu des répétitions, comme l’an dernier, pour bien intégrer la dynamique des dessinateurs à celle des comédiens et inversement. Nous avons inventé de nouvelles catégories. Je suis très fier de ce show et j’espère qu’on pourra le présenter dans d’autres festivals de BD, même si ce spectacle est relativement cher à monter, car il implique environ 25 personnes.

T. Tinlot dans son beau costume de M.C.

Vois-tu d’autres choses à ajouter à part "que le meilleur gagne" ?

Juste souligner combien nos partenaires sont formidables, sans qui on ne serait pas arrivé à monter cette extravaganza : les coproducteurs SPIROU
(avec Benoît Fripiat) et FIBD (Benoît Mouchart), la Ligue d’Improvisation
Belge Professionnelle (qui vient de recommencer sa saison à Bruxelles :
www.ligueimpro.be) et le Théâtre d’Angoulême.
J’ai autre chose à dire puisque j’ai la parole : cette année, FLUIDE GLACIAL
n’organisera pas ses signatures sur le stand, mais DANS LA VILLE. En
collaboration avec LA CHARENTE LIBRE, nous avons installé les auteurs chez
une quinzaine de commerçants dont la boutique correspond à l’esprit de
l’auteur. Ainsi, Sattouf signera PASCAL BRUTAL dans un institut de fitness,
De Pins signera PECHES MIGNONS dans une boutique de mode féminine, Binet signera LES BIDOCHON dans un magasin de linge de maison, Jannin signera MALAISE VAGAL dans une pharmacie, etc. ça va jusqu’à Boucq qui dédicacera LA MORT dans l’Eglise Saint-Martial. Toutes les signatures sont annoncées dans FLUIDE ce mois-ci, dans LA CHARENTE et sur le stand... Elles n’auront lieu qu’une fois. On est déjà très excités !

Chauzy en dédicace à la pharmacie
© Fluide Glaciale

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Photo en médaillon © N. Anspach

 
Newsletter ActuaBD