Thorgal étend son empire

10 décembre 2010 0 commentaire
  • Cette fin d’année a vu fleurir deux nouveaux titres de la série Thorgal. L’un dessiné par Rosinski, l’autre par le dessinateur italien Giulio De Vita., le premier assurant la série régulière, le second, le premier tome de la spin-off « Les Mondes de Thorgal », le tout scénarisé par Yves Sente.
Thorgal étend son empire
Les Mondes de Thorgal – Kriss de Valnor T1 : Je n’oublie rien !
Éditions du Lombard

Les nouveaux développements de la série Thorgal procèdent d’une simple observation des développements de la fiction contemporaine : d’une part, le public est gavé de séries télé aux scénarios extrêmement sophistiqués parfois concoctés par des pools de scénaristes (24 heures Chrono, Mentalist, Dr House, NCIS, Castle, Desesperate Housewives…), d’autre part, les univers fantastiques ont vraiment la cote aujourd’hui : Le Seigneur des anneaux, Avatar, Twilight… ; enfin, sous la pression des mangas, la nécessité des éditeurs franco-belges d’offrir à leurs lecteurs des séries dont la fréquence est plus rapide, afin de mieux en capter la fidélité.

Au-delà de cette analyse proprement marketing, il y a la question de la survie d’une grande série populaire après que son ou ses créateurs aient accompli leur vie à les animer. Jean Van Hamme a décidé de passer la main à d’autres scénaristes sur la série Thorgal, comme il l’avait fait pour XIII. De son côté, Grzegorz Rosinski a besoin de se laisser du champ, pour goûter à des expériences différentes. Pour réussir cette équation à plusieurs inconnues, il a bien fallu s’organiser.

C’est donc tout naturellement qu’Yves Sente, devenu scénariste de Blake et Mortimer et travaillant à ce titre de façon assez proche avec Van Hamme, puis ayant assuré un scénario pour Rosinski avec La Vengeance du comte Scharbek, se retrouve à animer la série Thorgal dont il fut longtemps l’éditeur.

Thorgal T32 : La Bataille d’Asgard de Rosinski & Sente
Éditions du Lombard

Scénariste et « manipulateur »

Est-il un « sous-Van Hamme » ? Face à cette question provocante, Rosinski se récrie : « Évidemment, il est différent. Et en même temps, il est le même : ils sont tous les deux très cultivés, sortis de grandes écoles (école de commerce pour Van Hamme, relations internationales pour Sente)… Ce sont des gens plus conscients que d’autres. Les scénaristes, par définition, sont des manipulateurs. On pense que ce sont les éditeurs… Non ! Ce sont les auteurs, et parmi eux surtout, les scénaristes ! C’est Jean qui a suggéré Yves pour la continuation de Thorgal, quand il a vu dans quelle extase j’avais dessiné Scharbek. Yves est plus littéraire que Jean ou disons plutôt qu’il a moins l’expérience de la concision que Jean Van Hamme et moins d’expérience cinématographique. Je prends plus en charge le découpage avec lui. »

En même temps, Rosinski profite de ce virage sur l’aile pour changer son dessin et passer à la couleur directe, comme il l’avait fait pour Scharbek. Il est proprement « libéré » du texte : pour preuve, les bulles ne figurent pas sur les originaux. « Pour laisser la place à l’usage de ces images pour des livres illustrés ou pour le multimédia », explique Rosinski qui voit loin. Son dessin se revendique d’une tradition du dessin classique qui va des grands peintres romantiques du 19e Siècle à des illustrateurs américains comme Wyeth ou Parrish

Giulio de Vita & Grzegorz Rosinski
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Nouveau souffle

Les Mondes de Thorgal – Kriss de Valnor T1 : Je n’oublie rien !
Éditions du Lombard

Il faut le savoir : ce changement de technique a sauvé Thorgal. En concevant Scharbek, Rosinki avait dessiné sur un format très grand, retrouvant le geste et surtout le plaisir de peindre et de dessiner. Quand Van Hamme avait décidé d’arrêter les aventures de l’enfant des étoiles, Rosinski pensait faire de même : son travail risquait de tourner à la routine. Mais en réalisant qu’avec cette technique, il produisait mieux et plus vite dans le plaisir, il revint au dessin de son personnage, tout en autorisant d’autres à expérimenter avec lui : « Des dessinateurs plus forts que moi sont susceptibles de lui redonner un nouveau souffle. »

Giulio De Vita est le premier sur les rangs pour donner ce nouveau souffle. Le jeune dessinateur italien a découvert Thorgal dans le magazine italien L’Eternauta. «  Pour le dessin réaliste, Rosinski a toujours été une de mes références , nous dit le dessinateur de Wisher, quant au scénario, j’ai retrouvé avec Yves Sente la même efficacité que celle de Frank Giroud sur « Le Décalogue ». Ce sont l’un et l’autre des grands professionnels. »

En 2011 paraîtra le deuxième tome de Kris de Valnor, tandis qu’une nouvelle série apparaîtra dans la collection des « Mondes de Thorgal » : Louve qui sera scénarisée par Yann. Plusieurs one-shots avec des auteurs invités sont également en cours de développement.

Les Mondes de Thorgal – Chris de Valnor T1 : Je n’oublie rien ! de Giulio de Vita & Yves Sente
Éditions du Lombard

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?