Tintin, à 80 ans, ne paraît pas son âge. Est-il gay ?

11 janvier 2009 7 commentaires
  • A l’occasion du 80ème anniversaire du reporter à la houppe (le 10 janvier), le {Times} publiait sur son site un article de Matthew Parris, journaliste, ancien parlementaire conservateur et activiste gay, titré : {"Bien sûr que Tintin est gay. Demandez à Milou"}. En France, les réactions n'ont pas manqué...

Certains arguments de l’article sont connus : Tintin est un éternel célibataire, à qui on ne connaît aucune liaison féminine tout au long de ses aventures. Facteur aggravant, c’est un ancien boy-scout lié aux milieux catholiques belges les plus réactionnaires (via son employeur le Petit Vingtième) : un terreau plus que favorable donc !

Mais d’autres sont si ouvertement tirés par les cheveux, que cet article tout en finesse et en ironie devait à l’évidence être lu au 36ème degré. Qu’on en juge :

Tintin, à 80 ans, ne paraît pas son âge. Est-il gay ? Tintin est journaliste, mais on ne le voit jamais rendre d’article ; on peut en déduire qu’il n’est pas journaliste, mais espion ; et tout le monde sait que les gays sont attirés par les services secrets ("I myself applied for and was offered a post in MI6" - J’ai moi-même postulé avec succès au MI6, écrit Parris).

- De 1929 à 1983, il ne prend pas une ride ; or tout le monde sait que les gays ne vieillissent pas aussi vite que les autres (il utilise probablement une bonne crème).

- Tintin emménage, après quelques années, dans le château d’un marin plus âgé que lui, le capitaine Haddock, alcoolique et émotionnellement perturbé avant de le rencontrer, mais qui se stabilise à son contact.

-  Ses amis sont tous des hommes, à l’exception de la Castafiore – une fille à pédé selon Parris, qui, comme par hasard, refuse de se souvenir du nom du capitaine Haddock, lequel la déteste cordialement. Parmi eux, les Dupont-Dupond, "flamboyant couple moustachu" rencontré "en croisière" ("on a cruise"…), qui aiment à se travestir, par exemple en portant des costumes d’opéra chinois dans Tintin et le Lotus Bleu.

Une hilarante parodie de Tintin reprise sur le site Yagg

Les médias français manqueraient-ils d’humour ? Tous ou presque ont réagi au premier degré. Le Figaro convoque ainsi le psychiatre et tintinophile Serge Tisseron, lequel, ayant défini un peu maladroitement l’homosexualité comme "le choix d’une pratique sexuelle explicite", estime que, plutôt que gay, on peut dire que Tintin est asexué, comme d’ailleurs toute l’œuvre d’Hergé. Le titre de l’article, "On a marché sur Tintin", suggère au passage que le simple fait d’émettre l’idée que Tintin puisse être homosexuel revient à le salir…

Sur France Info, Bob Garcia rappelle que l’œuvre d’Hergé a fait l’objet d’innombrables interprétations, y compris sur la sexualité de Tintin, et cite des extraits soigneusement choisis des Métamorphoses de Tintin de Jean-Marie Apostolidès (et non Podalydès). Frédéric Martel, auteur du Rose et le Noir, également invité par David Abiker, réagit avec une ironie distante, comme on aurait dû le faire plus largement… Car plutôt que de parler de "récupération par la communauté gay", ne pouvait-on faire preuve d’un peu d’humour, mille sabords ?!

(par Arnaud Claes (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

En médaillon : une couverture de Croc, magazine d’humour québécois.

 
Participez à la discussion
7 Messages :
  • c’est ça les réactions en france ? ah ouais, c’est l’émeute. et en belgique ? ils en disent quoi ???

    Répondre à ce message

  • En quoi l’homosexualité de Tintin le salirait-il ?
    Nous vivons au XXI ième siècle et l’homosexualité n’est ni une maladie, ni une tare mais un choix de vie parfaitement respectable.
    Du reste, les relations entre Tintin et Martine Van Zeelande (Tintin et l’alph Art)laissent penser que Tintin n’est pas aussi gay que ça.
    Enfin rappellons que la censure sur les publications destinées à la jeunesse et le puritanisme d’Hergé se sont chargé de cacher bien des choses, BEAUCOUP de Choses.....
    Enfin, je rappelle que Tintin a 17 ans pour l"éternité car ce ne sont pas les héros de BD qui vieillissent mais leurs auteurs.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Sylvestre Deugerbert le 13 janvier 2009 à  20:06 :

      J’aurais pu répondre à n’importe lequel des mails, mais j’ai choisi celui-ci car je suis assez d’accord : on ne sait pas dire si Tintin est homosexuel au regard de ses aventures. Mais Tintin, c’est qui ? "Tintin, c’est moi" a dit Hergé à plusieurs reprises. Hergé serait-il homo ? Rien ne le prouve... Surtout pas son dernier mariage (le premier est plus ambigu) : pas d’enfant, un mariage non consommé ? On peut tout imaginer, mais rien prouve, ni même expliquer par ses aventures. Ne pas avoir d’amie ? Et alors, à 17 ans... Et surtout quand le principe de l’aventure est la dynamique des ouvrages, et pas le cul : pourquoi s’embêter avec la gente féminine ?. Par ailleurs Tintin est très surmoïque : c’est donc l’image du mâle qui domine logiquement. Pourquoi aller chercher des femmes dans cette aventure qui n’aurait pas de sens au regard d’une "loi" édictée par le mâle ?
      Si l’on devait qualifier Tintin d’homosexuel ou hétérosexuel (voire bi-sexuel ?), il faudrait avant tout s’interroger sur les conséquences dans ses aventures. Sinon, je n’en vois pas l’intérêt. Si l’homosexualité donnait une dimension nouvelle (ou expliquerait des choses essentielles= oui je m’interrogerai. Mais là...
      Homo ou hétéro, cela ne change rien à priori, sauf si on m’explique des choses ) partir de ses choix sexuels...

      Répondre à ce message

  • Vous savez, d’après Jan Bucquoy, joyeux trublion anarchiste en son temps scénariste BD pas trop mauvais (Jaune, Le Bal du Rat Mort, le reste on oublie) avait publié un pamphlet sur Tintin zoophile (avec couv’ sans ambiguité). Et puis, il vantait les vertus érotiques de Tintin au Pays des Soviet dans Camping Cosmos, mega daube du cinéma belge avec Lolo ferrari qui atteint l’orgasme quand son amant lui lit l’opus en question entre ses protubérances mamaires. Et j’en passe.
    Alors, s’amuser à étiquetter Tintin homo est rigolo, mais on s’en tamponne un peu.

    Répondre à ce message

    • Répondu par PP le 12 janvier 2009 à  15:22 :

      tiens et moulinsart n’a pas encore envoyé un avocat aux fesses (si j’ose me permettre) de l’auteur de cette plaisanterie ? Je crois que Bucquoy y a eu droit, au procès (pour Tintin sodomisant Milou), mais bon lui il est habitué de la matraque et du cachot.

      Répondre à ce message

  • Perso, j’ai été lire l’article en VO... C’est très drôle et à prendre avec un grain de sel... :-)

    Répondre à ce message

    • Répondu par François Pincemi le 12 janvier 2009 à  20:37 :

      Ne pas oublier que c’est l’auteur de l’article en question qui est un activiste gay(c’est actuaBD qui l’ecrit !), et non un spécialiste en BD : conscient de la popularité de Tintin, il essaie certainement d’accrocher sa propre gaytitude à la célébrité du jeune reporter. Un procédé qui peut fonctionner en GB, où l’homosexualité est bien tolérée.

      En France et en Belgique, nous avons déjà tout vu et lu avec les dérives censées être hilarantes ( peut-être qu’avec du poil à gratter cela fonctionnerait mieux !) des parodies : Tintin drogué, obsédé sexuel, gay (bof...), communiste ou écolo (là ce n’est pas idiot car il y a un contexte politique et social fort dans Tintin). Tant que cela reste du domaine du potache ou de la grosse farce, pourquoi pas ? Mais il ne faut pas prendre ces élucubrations au sérieux. Hergé a souvent dit que Tintin etait à son image. Il est de notoriété publique que Hergé s’est marié assez jeune, a divorcé et s’est remarié, à chaque fois avec des femmes. Le fait qu’il ait été scout dans sa jeunesse n’indique en rien une homosexualité latente, la plupart des gamins de la première partie du XXème siècle ont passé une partie de leurs weekend et de leurs congés en camps de scout sans qu’ils ne se fassent initier ou violer par leurs ainés, Dieu merci !!

      Répondre à ce message