Titeuf en breton

4 juin 2005 2
  • Après Tintin, dont les traductions en langues régionales sont très nombreuses, c'est au tour de Titeuf d'être traduit, cette fois en breton. C'est un éditeur qui avait déjà entamé la traduction de Boule et Bill qui a sorti cette édition du tome 6, devenu « Kenô, bed kriz », avec l'aide de traducteurs très motivés : des enfants.

Rien de tel qu’une bande dessinée pour motiver les élèves à approfondir une autre langue que leur langue maternelle. Vous vous intéressez au breton ? Vous avez désormais la possibilité de perfectionner la lecture de cette langue régionale grâce aux éditions Bannoù-Heol, qui se sont spécialisées dans la traduction de bandes dessinées pour enfants. Après Boule et Bill, dont ils ont déjà traduit cinq volumes, c’est Titeuf super-star qui a le plaisir de se voir adapté, dans une édition très professionnelle de son sixième album.

Titeuf en breton L’originalité de cette traduction (la première dans une langue régionale), c’est qu’elle a été faite par des élèves du lycée Diwan de Carhaix sous la direction de leur professeur, Gwenole Bihannig. C’est le dixième livre édité par cet éditeur, une association sans but lucratif qui a pour but d’éditer des ouvrages en breton à l’intention des jeunes. Nous vous recommandons de visiter leur site, que vous pourrez lire en français ou en breton, afin de découvrir leur travail et les nouveaux articles qui leur ont été consacrés. Vous pourrez également y commander ces ouvrages : http://www.b-heol.com.

(par Patrick Albray)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • > Titeuf en breton -
    5 juin 2005 10:25, par JP

    Exact pour Bannoù Heol, mais l’inventaire des BD traduites en breton serait plus complet si on y ajoutait :
    Astérix :
    - Emgann ar Pennoù (le Combat des Chef)
    - Astérix hag an distro (... et la rentrée gaulloise)
    Je crois qu’il n’y a que ces deux là qui ont été traduits en breton.

    Spirou et Fantasio
    - An Ankou (l’Ankou)
    Un libraire m’a dit qu’il y en avait un autre, mais n’a pas trouvé les références.

    Les Bidochons
    - Ar Vidochon o veajiñ a-stroll (les B en voyage organisé)

    Et enfin :
    Mervailhoù ar C’horrigan (Les merveilles des Korrigans).

    Et bien sur la collection la plus riche, mais vous l’avez cité, c’est celle de Tintin qui comporte le plus de titre traduits.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 6 juin 2005 à  01:10 :

      ainsi que Yakari, Buddy Longway édités par Keit vimp bev et Thorgal d’ici peu chez Bannoù-heol !

      Répondre à ce message