Tizombi T2 et Les sisters T13 : l’éclectisme de William et Cazenove - Bamboo

8 novembre 2018 0 commentaire
  • Alors que Marine (la vraie) vient de fêter ses 18 ans, son alter-ego de papier n’a pas pris une ride, et sa sœur Wendy non plus, après treize tomes passés ensemble. Avec Tizombi, les auteurs se sont lancés dans un autre genre : le gore-comic. Avec cette nouvelle série, le pari est d’allier humour noir et jeunesse, deux univers radicalement différents ?

Les sisters est une série bien ancrée dans le paysage de la BD jeunesse, aussi connue que Titeuf (osons le parallèle !), avec également sa propre série animée et une collection de romans dérivés (plutôt bien fait d’ailleurs). Tizombi T2 et Les sisters T13 : l'éclectisme de William et Cazenove - BambooVoici donc le treizième tome dans les bacs. On retrouve les mêmes clefs à chaque fois : une première planche où Marine et Wendy, sont bébés, une dernière planche où elles sont adultes (la réalité rejoint donc la fiction, quasiment…), et au milieu une tornade de gags en une planche. Le mot tornade n’étant d’ailleurs pas une métaphore lorsqu’il s’agit de Marine.
À chaque fois, une thématique permet de renouveler les gags. Cette fois-ci, c’est le thème de la chance qui est abordé, Marine testant l’efficacité d’un trèfle à quatre feuilles, tandis que de son côté, Wendy connaît quelques déboires amoureux. La recette est connue, le succès est au rendez-vous auprès d’un public déjà fidèle et convaincu.
Nous pourrions regretter que la situation générale de l’histoire n’évolue pas davantage d’un album à un autre. Marine et Wendy ne grandissent pas, les expressions verbales (savoureuses, il faut le reconnaître) de Marine sont les mêmes. Au bout de treize tomes, c’est une mécanique parfaitement huilée et un peu redondante. Mais il faut reconnaître que la mayonnaise prend toujours aussi bien auprès du public visé. Que demander de plus ?
(c) William
Mais depuis deux tomes, l’originalité vient des clins d’œil très nombreux à l’autre série développée par les mêmes auteurs, Christophe Cazenove au scénario et William] au dessin, Tizombi. Cour de récréation créative pour les artistes, qui s’en donnent à cœur joie dans le gore, cette série apporte une réelle originalité en alliant humour noir, gore et littérature jeunesse. Nous nous en étions déjà fait l’écho pour le premier tome. (c) William
Dans ce nouvel opus, nous retrouvons donc ce sympathique carnassier dans son cimetière préféré, Sang famille. Mais la (très relative) tranquillité des lieux est menacée par une nouvelle arrivée qui, outre les mensurations et la couleur de sa peau, va voler le cœur de Tizombi (au sens propre comme au figuré), faisant ainsi main basse sur tout le cimetière. Ce ne sera pas du goût de Margotik, l’amie mortelle de la bande de zombis qui y habite (et accessoirement un peu jalouse…).
L’humour décalé qui a fait la réussite du premier tome est toujours bien présent et les références sont nombreuses au fil de l’album (tient, ne dirait-on pas le scénariste sous les traits d’un zombi bleu ???).
Un éclectisme bienvenu, donc, de la part des auteurs qui peuvent se "lâcher" davantage avec Tizombi et qui restent sur une mécanique bien huilée mais un peu convenue avec Les sisters.
Une mention spéciale pour Elodie Jacquemoire, la coloriste, dont le nom figure sur la couverture (ce qui est assez rare dans le milieu de la BD pour être signalé, et nous ne pouvons que féliciter Bamboo pour cela) et qui réalise un très beau travail. N’hésitez pas à vous abonner à sa page Facebook, vous pourrez suivre son magnifique travail.
(c) William
(c) William

(par Jérôme BLACHON)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

.
Commander Tizombi T2 – Sang famille – chez Amazon ou à la FNAC

Commander Les sisters T13 – Kro d’la chance ! – chez Amazon ou à la FNAC

Lire l’interview de William
Lire l’interview de Christophe Cazenove

Lire la chronique des Sisters T1
Lire la chronique des Sisters T2
Lire la chronique de Tizombi T1

  Un commentaire ?