Toajêne - Par Panaccione & Bozzetto - Delcourt

4 juillet 2020 1 commentaire
  • Après leur précédente association sur "Minivip & Supervip", les deux amis et auteurs se retrouvent pour un nouvel ouvrage plein d'humour, de poésie et de bons sentiments. Complètement délirant, mais aussi narrativement qu'humoristiquement abouti.

Bienvenue dans l’infiniment petit, sur les pas de notre héros. Il est un peu hirsute, et aime autant les mathématiques que se poser des questions existentielles pendant qu’il crapahute dans sa forêt vierge. Mais personne ne veut jamais répondre à ses questions...

Il demeure effectivement bien seul, notre ami. Jusqu’au jour où il assiste à la projection de Tarzan, phénomène fantastique dans le ciel de son univers. Et il a l’illumination : il s’appellera Moatarzan. Mais pour faire bonne mesure, il doit trouver son complément : Toajêne !

Cette quête de l’amour apparaît impossible (comment retrouver cette actrice de film dans sa forêt microscopique), jusqu’à ce qu’un scientifique le sorte de son milieu de culture et se rende compte que le cri de ce petit être guérit d’un mal horrible qui touche toute la population mondiale ! Pourtant, Moatarzan, microscopique héros, se fout de sauver le monde, il veut juste retrouver Toajêne, et crie son désespoir à qui veut l’entendre...

Toajêne - Par Panaccione & Bozzetto - Delcourt

Nous n’aurons pas l’audace de vous représenter Grégory Panaccione (Un Océan d’amour, Donjon Antipodes, Match, Chronosquad), mais peut-être ne connaissez-vous pas Bruno Bozzetto. C’est un dessinateur, producteur, réalisateur et scénariste italien de dessins animés, auteur notamment de nombreux courts-métrages.

Les deux auteurs se connaissent depuis longtemps : Panaccione travaillait essentiellement dans le dessin animé auparavant, et il a d’ailleurs attiré Bozzetti sur le terrain de la bande dessinée, pour sa facilité à développer des thématiques ambitieuses avec un moindre budget. On leur doit déjà Minivip et Supervip chez Soleil en 2018.


Tout en restant dans le domaine de la fable poétique, les deux auteurs changent de registre avec Toajêne, un récit moins engagé écologiquement que leur précédente collaborationet qui dégage une atmosphère de joyeux délire avant de prendre progressivement plus de cohérence et devenir aussi drôle que touchant.

Au dessin et à la mise en page, le virtuose Grégory Panaccione se ré-invente une fois de plus. Il met de côté la couleur ditrecte pour dévoiler un trait plus organique, empruntant quelques références (Franquin...), pour mieux toucher son lectorat.

Alors que l’on débute la lecture avec beaucoup de questions, la complicité de deux auteurs confère au récit et à ce petit personnage suffisamment de valeurs et d’empathie pour être rapidement séduit par ses péripéties. Le final dépasse de loin les attentes, venant conclure avec brio et fantaisie un album décidément des plus réussis.

À l’instar d’Alain Chabat qui répondait qu’il avait appelé son film RRRrrrr !!! juste pour avoir le plaisir d’entendre les journalistes l’annoncer en grognant, on peut imaginer que Bozzetto & Panaccione doivent déjà bien rire en imaginant les futurs lecteurs demander Toajêne à leur libraire...

Bruno Bozzetto & Grégory Panaccione (de g. à d.)
Photo : Charles-Louis Detournay.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

A propos de Grégory Panaccione, lire également quelques-uns de nos précédents articles :
- Trondheim & Sfar reviennent à leur "Donjon"
- Un Océan d’amour : Pourquoi vous ne regarderez plus jamais une boîte de sardines comme avant
- Match – Par Grégory Panaccione – Delcourt / Shampooing
- Âme Perdue - Par Grégory Panaccione - Shampooing/Delcourt

Tous les visuels sont : © Editions Delcourt, 2020 – Panaccione, Bozzetto

 
Participez à la discussion
1 Message :