Todd McFarlane réussit triomphalement son Kickstarter

19 mai 2020 3 commentaires
  • Voilà qui va énerver un peu plus les détracteurs du dessinateur Todd McFarlane, une figure incontournable du milieu des comics. Début avril, l’heureux propriétaire de Mc Farlane Toys, une société de jouets spécialisée dans les figurines à collectionner basées sur des icônes de la culture populaire, lançait une campagne de financement participatif sur la plateforme Kickstarter, pour une version remastérisée de la première figurine, sortie en 1995, de son personnage horrifique Spawn.

Avec pour objectif la modique somme de 100 000 US$, le dessinateur canadien promettait en bonus la reprise du premier numéro du comic book original, rehaussée de nouvelles pages, pleine de nouveaux dessins.

Todd McFarlane réussit triomphalement son Kickstarter
© McFarlane Productions

En dix jours de campagne, l’artiste cumulait déjà 1,5 millions de dollars de participation de ses fans, alors qu’on prétendait son personnage sur le déclin, loin derrière la popularité des figures majeures de DC et Marvel Comics, stars des écrans.

À La clôture de la campagne, le 8 mai dernier, il en était à 3 447 390 dollars récoltés, avec 23 761 contributeurs engagés pour soutenir le projet !

Rien à faire, Todd, c’est le meilleur, et là on peut tout à fait trouver légitime qu’il le pense. Bravo.

Une autre raison d’énerver, mais encore totalement à mettre au crédit de McFarlane, ci-devant le fringant président d’Image Comics, maison d’édition dont il est un cocréateur, le golden-boy des comics est entré en septembre dernier dans le livre des record, avec le numéro 300 de Spawn. Un score qui en fait le comics indépendant en creator-owned, modèle de création qui laisse les artiste US propriétaires de leurs œuvres, doté de la plus grande longévité sans interruption. Là encore, personne n’a fait mieux que l’irritant Todd.

300 numéros pour un comics indépendant, bel exploit ! Todd fait déjà la promotion du 301e.
© McFarlane Productions

Lancé comme un obus, Mc Farlane, qui a pris tout récemment la tête du mouvement qui souhaite redistribuer les cartes dans l’industrie des comics après la crise du Covid-19, a décidé d’adapter à nouveau son personnage Spawn au cinéma. Mais il connaît quelques petits problèmes de financement : c’est contrariant ! Il faut dire que le précédent opus n’avait pas couvert ses 60 M US$ de budget. Mais on arrête pas Todd pour autant, il est têtu ! Il est prêt à lancer une autre campagne de financement participatif pour obtenir l’argent qui lui manque, à peine 20 millions de dollars !

"J’ai besoin de 20M$ pour faire ce film. dit-il, Je ne les ai pas entièrement. Je dois demander de l’argent à des gens, mais une fois que tu le fais, ils ont leur mot à dire.

En véritable auteur de BD, il se met soudain à parler en images : “Je suis obstiné, comme un chien avec un os à ronger. Je vais y arriver, je vous le promets. Parce que je vais battre le système. Voilà ce que je vais faire : je vais ouvrir un Kickstarter. J’ai besoin que 20 millions de personnes me donnent un dollar. Et je ferai ce film, et quand j’aurais les recettes, je rendrai à chacun son dollar. Et vous serez mes producteurs, et tout ce que j’aurais à trouver c’est un distributeur. C’est faisable aujourd’hui." Et vous savez quoi ? Il est bien capable d’y arriver….

Todd McFarlane, c’est un super-héros sans costume, et qui l’eût cru, anti-système !

Voir en ligne : LE KICKSTARTER DU PROJET.

(par Pascal aggabi)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • Attention, cher ami. Bien sûr, cette campagne de financement participatif est superbe aux Etats-Unis. Mais en France, Delcourt a stoppé depuis longtemps la sortie des VF Comics de Spawn en kiosques/ maisons de la presse. Pas pour contrarier, mais parce que les chiffres de ventes étaient moyens.
    Sinon, une autre série indé de chez indé (pas dans le style Image, dont les fondateurs Lee, Liefeld et Mac Farlane avaient vendus des millions de comics chez Marvel avant de prendre leur indépendance) avait également atteint le cap des 300 numéros : Cerbus de Dave Sim !

    Répondre à ce message

    • Répondu par Thomas Riviere le 20 mai à  05:09 :

      A vrai dire, même Urban Comics vient d’annoncer l’arrêt du Kiosque. La vraie raison est que le système de distribution en Kiosque est devenu trop gourmand et surtout mal géré (Prestalys vient de déposer une nouvelle fois le bilan).

      Spawn est un succès en France n’en déplaise à certains, c’est édité depuis 25 ans, et le tome 18 des intégrales sort en Juillet.

      Répondre à ce message

    • Répondu par Pascal Aggabi le 20 mai à  22:50 :

      Cerebus de Dave Sim (quelqu’un de très apprécié par les féministes) s’est arrêté aux numéro 300.
      Todd (et Spawn) en est déjà au 301, 302, etc, ect... Rien à faire le record est pour Todd (et pour Spawn) !

      Les records, Todd, ça le connaît.

      Répondre à ce message