Tokyo Revengers T. 3 - Par Ken Wakui - Glénat

16 septembre 2019 0 commentaire
  • Takemichi se trouve à la croisée des chemins: le voilà arrivé au "moment" où il peut changer le futur. Mais les modifications du passé en entraînent d'autres tandis que certains faits semblent, eux, immuables.

On avait laissé Takemichi en fâcheuse posture : le Tokyo Manjikai venait de tomber dans un piège du clan Moebius. Un épisode décisif, de ce que notre héros avait compris, dans la déréliction qui allait ensuite gagner le gang de Mickey et Draken. Et si Takemichi parvient finalement à agir pour empêcher une scission du groupe sur fond de divergence entre les deux leaders, la menace qui pèse sur Draken ne semble pas pour autant complètement levée.

L’action de ce volume de Tokyo Revengers abandonne les allers-retours dans le temps qui avaient structuré l’action dans les deux premiers volumes. Tout le tome se déroule durant l’adolescence du héros, à un moment-charnière : celui des événements qui doivent conduire à la mort de Draken et au changement radical de comportement de Mickey.

L’ambiance Furyo s’y fait ainsi plus lourde et violente, malgré quelques instants de détente apportés par Takemichi. Les personnages gagnent en épaisseur à mesure que les caractères se forgent et que le tragique s’installe. On notera la romance, joliment menée durant l’épisode, classique, du festival qui tourne pourtant bien mal.

Ken Wakui parvient à peindre ce milieu à la fois dans ses moments de bravoure, entre sacrifice et code d’honneur mis en pratique, et dans ses aspects les plus fangeux : pièges, manipulation, exploitation et soumission des plus faibles. Le tout avec une gestion de la tension minutieuse qui fait que le lecteur, au moment de refermer le volume, se languit déjà du suivant.

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Tokyo Revengers T3. Par Ken Wakui. Traduction Aurélien Estager. Glénat Manga, collection Shonen. Sortie le 21 août 2019. 192 pages. 6,90 euros.

  Un commentaire ?