Tonnerre de Bulles n°24 : la revue tient le cap !

11 novembre 2020 1 commentaire
  • Si l’on redécouvre le rôle majeur que jouent les librairies dans la diffusion de la bande dessinée, celui des derniers fanzines encore sur le marché n’est pas à négliger !

Bien qu’un bon nombre d’entre elles ait disparu, ces revues restent encore un moyen fiable d’enrichir sa culture BD et d’en suivre les dernières évolutions, notamment grâce au travail de d’infatigable défricheurs effectué par une poignée de rédacteurs et de passionnés bénévoles. Par delà la Covid, les coûts de fabrication et les difficultés de diffusion, quelques-uns ne baissent pas les bras.
Animé par Yannick Bonnant (photo) et Laurent Assuid, Tonnerre de Bulles reste fidèle à "l’esprit fanzine". De facture artisanale et modeste dans sa forme, la revue adopte toutefois une démarche professionnelle dans son approche des auteurs et de leur travail. Faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux pourrait constituer leur credo.

Tonnerre de Bulles n°24 : la revue tient le cap !
Couverture sous trois feuillets signé Guy Michel ou ...

Avec ses dimensions proches d’un format A5, ses couvertures à rabat, la revue des « Petits Sapristains » poursuit son inventaire des jeunes pousses (mais pas seulement !) de la BD d’aujourd’hui. Essentiellement diffusé par abonnement (cette année l’annulation des festivals le prive d’une vitrine commerciale) le magazine n’en finit pas de proposer des numéros thématiques.

Ce vingt-quatrième numéro n’échappe pas à la règle en consacrant l’une de ses couvertures à Mathieu Lauffray, ainsi qu’un long entretien avec l’auteur de Raven (Dargaud). Les pages suivantes sont consacrées à Florent Soilloray. Après voir découvert le carnet de son grand-père, cet ancien élève de l’école des Beaux Arts de Nantes a choisi la bande dessinée pour raconter cette histoire familiale dans Le Carnet de Roger publié chez Sarbacane en 2011 avant de rejoindre Casterman avec Capa , l’étoile filante en 2016, succès public et critique. Il dévoile ses autres projets dans cet entretien à Marius Jouanny.

deux feuillets par Mathieu Lauffray. A vous de choisir !
Yannick Bonnant, rédacteur de chef.

En retournant votre journal (eh oui, la présentation tête-bêche est une caractéristique de la revue des Petits Sapristains !) vous ferez connaissance avec le dessinateur Guy Michel (Terre-neuvas de Saint-Malo édité chez Guymic et Surcouf à paraître chez Glénat en 2021).

Auteur de Fantasy (les Nains de Mortelfer, Océane et la fée des Houles) et de récits historiques Eric le Berre revient sur son itinéraire auprès de Yohann Quinton.

Pour être complet, ajoutons que les heureux abonnés peuvent recevoir des ex-libris spécialement dédicacés par les auteurs présentés dans la revue. Collectors !
En ces temps de confinement et de couvre-feu, la lecture de Tonnerre de Bulles, diffusé exclusivement par abonnement, demeure une excellente occasion de rencontrer et découvrir les auteurs d’aujourd’hui et de demain.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Tonnerre de Bulles !
La Chênaie Longue, 35500 Saint-Aubin-des-Landes
E-mail : yannick.bonnant@aliceadsl.fr
Prix : 6.00 € le n° + 2 ex-libris signés (au choix) offerts

 
Participez à la discussion
1 Message :