Tonnerre de Bulles n°8 - De Hermann à Verron

22 juin 2015 0 commentaire
  • Initialement intitulée "On a marché sur la Bulle", la revue de Yannick Bonnant, "Tonnerre de Bulles" offre depuis près de deux ans un contenu riche en interviews, en reportages, et documents rares sur les grands noms du 9e art.

La Revue des petits Sapristains (sous titre en référence aux premières versions du magazine intitulé Sapristi) est née entre 2013 et se présente sous la forme d’un trimestriel de près de 60 pages dans un format particulier (14,5 x 21 cm) et un dossier en tête-bêche. Outre que cette dernière particularité autorise une lecture du magazine dans les deux sens, elle permet aussi aux rédacteurs de présenter deux auteurs dans un même numéro.

Brochée en noir et blanc, Tonnerre de bulles a su conserver au fil de ses évolutions (et de ses changement de nom !) le look et la fraicheur des fanzines des années 1980, tout en y associant le savoir-faire de Sapristi, première journal animé de 1983 à 2005 déjà par l’infatigable Yannick Bonnant.

Modeste dans son format et son approche, ce petit magazine sans prétention fait office de militantisme bédéphile, où la conviction et la sincérité sont toujours au rendez-vous. En 2013, On a marché sur la bulle est devenu Tonnerre de Bulles tout en gardant une ligne éditoriale centrée sur les interviews de grands noms de la BD franco-belge.

Trois numéros paraissent au cours de l’année, souvent complétés d’un hors-série en relation avec un événement lié à un auteur (exposition…). On signalera parmi les plus récents ceux particulièrement réussis consacrés à Gotlib (paru en septembre 2013) ou celui sur l’univers de Franquin (décembre 2014).

Tonnerre de Bulles n°8 - De Hermann à Verron
Deux couvertures, pour un magazine à deux faces, la marque de fabrique de Tonnerre de Bulles !

La dernière livraison est d’abord consacrée à Hermann et Verron. Le père de Jeremiah, 76 ans, revient sur sa longue carrière sans se départir de son franc-parler. Côté découverte, Borch, le dessinateur espagnol de Guillaume, bâtard et conquérants (éditions Orep) et Kaya , le créateur de la vache Tartine figurent au sommaire.

En retournant le magazine, vous découvrirez un autre aspect de l’œuvre de Laurent Verron. Un auteur qu’on aurait bien tort de limiter à son rôle de repreneur de Boule et Bill. Enfin un long entretien avec Philippe Sternis complète ce numéro dense, instructif et toujours bien conçu.

Vendu par abonnement ou sur les stands des principaux festivals, Tonnerre de bulles continue de creuser son sillon, fidèle à ses valeurs et son style...

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Tonnerre de Bulles, Les petits Sapristains La Chênaie Longue 35500 St Aubin des Landes

Contact : Yannick Bonnant (yannick.bonnant@aliceadsl.fr).

  Un commentaire ?