Tonnerre de Bulles, un Hors-Série : Tardi & Grange, entretiens croisés

4 mars 2019 0 commentaire
  • Avec ses couvertures inversées, la Revue des Sapristains est une habituée des "coups doubles". C'est à nouveau le cas ce mois-ci mais pour au moins...deux raisons!

D’abord, comme d’habitude, un numéro aux couvertures et aux contenus présentés "tête-bêche" avec deux auteurs phares : Benoît Peeters et Christian Cailleaux. Ces deux-là sont bien connus du grand public. On ne compte plus les articles qui sont consacrés au scénariste des Cités obscures ou ceux dont Peeters est lui-même l’auteur. Si Cailleaux sans doute plus discret, est en passe de construire une oeuvre non seulement originale mais qui depuis le début des années 2000 avoisine la vingtaine d’albums. Un survol rapide de la revue laisserait penser que l’on a déjà tout dit sur ces deux personnages, la lecture de l’entretien que chacun d’eux a accordé aux rédacteurs de Tonnerre de Bulles prouve le contraire. Tonnerre de Bulles, un Hors-Série : Tardi & Grange, entretiens croisésEst-ce le format, l’angle éditorial ou l’approche à la fois respectueuse et très concrète des interviews qui suggèrent cette impression de proximité et de bienveillance ? À chacun de juger.
Comme de coutume, à côté des deux poids lourds figurent deux artistes, moins dans la lumière mais dont la revue met un point d’honneur à faire découvrir le travail avec simplicité et modestie. Le premier Avril Tembouret a pour activité principale de réaliser des films sur des dessinateurs . Ce jeune documentariste tout en décrivant son travail nous fait pénétrer dans l’intimité de quelques grands noms du neuvième art. Jérôme Eho, lui fait partie de ces touche-à-tout qui passent aussi bien du roman à l’illustration pour se retrouver auteur d’une BD reprenant l’épopée de la Grande guerre.

La guerre de 1914 18 reste encore au coeur de l’oeuvre d’un Jacques Tardi incontournable et toujours intarissable sur le sujet. Mais l’homme (et l’artiste) est plus complexe, son itinéraire d’illustrateur se conjugue avec celui de la chanteuse Dominique Grange.
En proposant un copieux hors-série sous-titré « entretiens croisés », Laurent Assuid et Christian Marmonnier nous invitent à revivre le chemin parcouru par ces deux artistes aux convictions fortes et affirmées. Le long entretien donné à l’équipe de Tonnerre de Bulles permet de découvrir des facettes souvent inconnues des lecteurs d’Adèle Blanc-Sec. À la lecture de ces entretiens croisés, on perçoit vite, que plutôt que de tomber dans des révélations tapageuses c’est par un climat de confiance et de bienveillance instauré au cours de ces longues discussions que les artistes se dévoilent avec modestie et honnêteté. S’ils reviennent sur la genèse de nombreux albums, les deux artistes livrent des confidences souvent personnelles qui bien souvent, éclairent leurs démarches artistiques et leurs engagements. En privilégiant la dimension humaine et sensible de l’itinéraire de chacun, cette interview de cent pages révèle, pour ceux qui l’ignoreraient encore, deux personnages solides dans leurs engagements, pour qui aussi bien la bande dessinée que la chanson restent les vecteurs des combats d’une vie, combats au nom de valeurs et de convictions qui ne se réduisent pas à une simple posture.
Inutile de préciser que ces centaines de pages sont parsemées d’illustrations, souvent "pleine page", reprenant les grandes étapes de la carrière de Jacques Tardi.

Ce travail formidable, sérieux et documenté est disponible en version souple (16€) ou cartonnée avec dos toilé (55€) auprès des Petits Sapristains. A noter que les heureux bénéficiaires recevront deux ex-libris en accompagnement.
Nul doute qu’avec ce modeste mais indispensable ouvrage, l’ infatigable équipe de Yannick Bonnant a trouvé de quoi réjouir de nombreux amateurs !

Pour commander, contacter ;
Les Petits Sapristains – Tonnerre de Bulles
La Chênaie Longue – 35500 Saint Aubin des Landes

Tonnerre de Bulles, la revue des petits Sapristains n°19 - 6,50€

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?