Toriko T27 - Par Mitsutoshi Shimabukuro - Kazé Manga

23 novembre 2015 0 commentaire
  • Le Cooking Festival qui devait voir s’affronter les plus grands cuisiniers du monde s’est transformé en bataille rangée contre la Gourmet Corp… mais au cœur de ce chaos émerge une nouvelle menace : Néo ! Qui sont-ils et que veulent-ils ? Un tournant décisif et passionnant pour l’une des séries les plus gourmandes du moment !

Toriko est l’un des shônens fleuves [1] du fameux magazine Weekly Shônen Jump de l’éditeur japonais Shûeisha. Il a ainsi comme compagnon de pré-publication des titres aussi célèbres que One Piece, Naruto et Bleach, et des moins connus tel que Food Wars et World Trigger.

Le manga nous entraîne dans un univers extravagant de type aventure, composé d’environnements hors normes et de créatures monstrueuses, où le gigantisme fait loi et l’objet des quêtes sont des denrées extraordinaires, récompenses parfaites et bien méritées après tant d’efforts !

Comme toute série fleuve du genre, le récit du manga est composé de nombreux arcs narratifs regroupés le plus souvent en cycle. L’an dernier nous avions laissé nos héros, Toriko le Gourmet Hunter et Komatsu le jeune cuisinier, dans une quête consistant à récupérer sept ingrédients exceptionnels du Monde Humain.

Une préparation à leur futur challenge : la conquête du Monde Gourmet, une zone au-delà du petit territoire occupé par les humains et regorgeant d’ingrédients aussi extraordinaires que difficiles et dangereux à obtenir. Mais nous n’en sommes pas encore là… série fleuve oblige !

Toriko T27 - Par Mitsutoshi Shimabukuro - Kazé Manga
Toriko contre Starjun : un duel au sommet...
© 2008 Mitsutoshi Shimabukuro / SHUEISHA INC. / Kazé Manga

La quête des sept ingrédients du Monde Humain s’est achevée au tome 24, après nous avoir fait découvrir des environnements et des situations variés ainsi que de grands moments nekketsu [2]. Ce cycle d’aventure s’est ainsi achevé sur la confrontation contre une créature titanesque qui allait dévorer rien de moins que l’ensemble de l’humanité !

Après ce cycle riche en découvertes et apprentissages, nos héros espéraient goûter un peu de repos avec le Cooking Festival. Un évènement d’ordre mondial ayant lieu tous les quatre ans rassemblant les plus grands cuisiniers lors d’une immense compétition pour déterminer évidemment qui sont les meilleurs.

Cet arc narratif débute donc par une présentation en grande pompe de tous les cuisiniers, d’une part par ceux connus, parce que déjà intervenus dans l’histoire ou simplement mentionnés, et d’autres part par quelques nouvelles têtes (du moins pour le lecteur).

Après quelques épreuves de mise en jambe d’usage ce programme vole évidemment en éclat : la Gourmet Corp, le puissant groupe d’ennemis de nos héros décide de s’inviter au festival pour capturer les cuisiniers présents et les obliger à travailler pour eux.

... qui tient ses promesses à tous les niveaux !
© 2008 Mitsutoshi Shimabukuro / SHUEISHA INC. / Kazé Manga

Démarre alors une bataille rangée des plus classiques du genre mais qui n’en reste pas moins passionnante entre nos héros et leurs archi-ennemis, dont ce tome constitue le point d’orgue avec le duel de Toriko contre Starjun.

Violents, sanglants, sauvages, les combattants dépassent leur limite physique et déploient une rage de vaincre d’une intensité rare, que peu de shônens mangas supposés « grand public » proposent actuellement : les planches de Mitsutoshi Shimabukuro, à l’ambiance old school dans le bon sens du terme, surprennent et se révèlent assurément digne des plus grands classiques du genre.

Et lorsque cette séquence époustouflante se conclut, le récit rebondit une nouvelle fois, avec l’apparition d’une troisième partie, mystérieuse et inquiétante, nous rappelant qu’en dépit de ses enjeux il ne s’agit pas de la bataille finale de la série, mais d’une fin de cycle.

Et comme le veut la tradition, un ennemi plus redoutable et « véritable » fait son apparition, apportant de par sa nature un regard neuf sur certains mystères de la série. Et pour dire les choses simplement, Joa, pour le nommer, le cuisinier des ténèbres fait son entrée en scène officielle et lève le voile sur les ficelles qu’il tirait depuis les coulisses.

Toriko vient de vivre le combat de sa vie… mais ce n’est qu’un premier pas ! Bien des aventures et des obstacles l’attendent encore dans la suite, dans le Monde Gourmet, pour s’emparer de l’ultime menu, celui du Dieu Gourmet que tant de monde convoitent !

Une lecture classique et passionnante, à l’univers riche et imaginatif dans ses environnements et ses créatures, peuplé de personnages hauts en couleurs, dont la sophistication des intrigues et de sa « mythologie » continuent de nous surprendre !

Joa, l’énigmatique cuisinier des ténèbres sort de l’ombre.
© 2008 Mitsutoshi Shimabukuro / SHUEISHA INC. / Kazé Manga
Jiro : lorsque les anciens viennent taper du poing !
© 2008 Mitsutoshi Shimabukuro / SHUEISHA INC. / Kazé Manga

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Toriko T27. Par Mitsutoshi Shimabukuro. Traduction Jean-Benoît Silvestre. Kazé Manga, Collection "Shônen". Sortie le 12 novembre 2015. 192 pages. 6,79 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

Toriko sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1
- Lire la chronique du tome 9
- Lire la chronique du tome 10
- Lire la chronique du tome 18

[1Shônen : désigne un type de manga ayant pour cible éditoriale les garçons adolescents.

[2Nekketsu : signifie « sang bouillant », ce vocable désigne un type de récit au traitement exacerbé et exagéré dans ses situations et dans la manifestation des émotions.

  Un commentaire ?