Transformers Volume. 1 - Brian Ruckley, Angel Hernandez & Cachét Whitman - Vestron

5 octobre 2020 0 commentaire
  • Tout le monde connaît l'histoire. Une planète à l'agonie ravagée par un conflit fratricide entre deux factions : Autobots et Decepticons. Mais avant tout cela, avant la mort et la désolation, avant la guerre il y avait la paix et l'harmonie. Découvrez les origines d'un conflit mythique, découvrez comment une société prospère peut sombrer dans le chaos.

"C’est génial de vivre ici" s’écrit le jeune Rubble, dernier Transformers à avoir vu le jour. Ignorant tout du monde, ce jeune ingénu découvre son monde natal avec des yeux émerveillés. Cybertron, planète des Transformers est un havre de paix qui n’a plus connu de meurtre depuis mémoire d’homme, ou plutôt de robot.

Mais sous l’apparente prospérité de la planète, les germes d’un conflit dévastateur sont déjà présents. Les Ascenticons, une faction composée principalement de membres de la classe ouvrière de Cybertron se montre de plus en plus critique à l’égard du statu quo notamment maintenu par la classe dominante : les Autobots. Alors que la situation devient de plus en plus tendue, que des actes de violence commis par des groupuscules commencent à émerger, Cybertron va connaitre son premier meurtre depuis bien longtemps.

Transformers Volume. 1 - Brian Ruckley, Angel Hernandez & Cachét Whitman - Vestron
Megatron et Orion Pax (futur Optimus Prime), deux amis amenés à devenir les plus féroces adversaires.

Cet acte aura l’impact d’un séisme qui va encore plus diviser les différentes factions de Cybertronien. Les Ascenticons, sous l’impulsion militariste de Megatron vont prendre les choses en mains, créant notamment leur propre milice. En parallèle, l’enquête menée pour trouver le responsable du meurtre de Brainstorm risque de mettre à jour de sombres secrets. La société prospère des Transformers est en train de vivre ses derniers instants et Orion Pax, un sénateur Autobots amené à devenir le noble Optimus Prime y assiste impuissant.

Rubble et son mentor Bumblebee.

Alors que les séries Transformers nous plongeaient directement en plein milieu de la guerre entre Autobots et Decepticons, cette nouvelle version prend place bien avant le mythique conflit que tout le monde connaît pour nous en expliquer l’origine. Initialement une gamme de jouets lancée en 1984, la licence Transformers est aujourd’hui un phénomène mondial notamment popularisé par de nombreuses séries animées, bandes dessinées, jeux vidéos et - surtout - par les adaptations cinématographiques de Michael Bay. Majoritairement perçus comme une franchise d’action décérébrée, les "robots déguisés" nous reviennent dans une nouvelle série moins tournée vers l’action et plus politique. Lancé l’an dernier en outre-Atlantique, cette nouvelle bande dessinée arrive enfin dans l’Hexagone grâce aux bons soins de l’éditeur Vestron.

Ce premier tome est un bon point d’entrée pour les nouveaux arrivants et une nouvelle proposition alléchante pour les fans de longue date. À travers les yeux du jeune Rubble, nous (re)découvrons la planète Cybertron et l’histoire des Transformers. Son regard à la fois naïf et touchant, sur les tragiques évènements qui agitent ses compatriotes nous permet de découvrir petit à petit les failles de cette société. Ce volume dont l’intrigue principale tourne autour du meurtre du Transformers Brainstorm prend des allures de thriller offrant une nouvelle perspective à cet univers bien codifié, il y a d’ailleurs très peu de scènes d’action au sein de ce récit.

Megatron est ici une sorte de leader populiste en devenir.

Brian Huckley réussit le pari d’offrir un nouveau départ à l’univers des Transformers, avec un récit bien ficelé dont la conclusion aussi frappante que surprenante ne laisse pas indifférent. Ce volume se conclut par un épisode s’intéressant à la relation de frères ennemis qui lie Optimus Prime et Megatron, les deux personnages phares de la franchise. Cette approche plus politique de la franchise permettra forcément aux lecteurs de faire des rapprochements avec l’actualité, et on appréciera le parti pris du scénariste d’avoir inversé le rapport de forces entre nos protagonistes. En effet, là où les autobots ont toujours été représentés comme de vertueux soldats luttant pour la liberté, ils apparaissent ici comme une classe privilégiée et déconnectée du reste de Cybertron. Bien que l’on devine que les Ascenticons sont les prémices des vils Decepticons, on ne peut s’empêcher d’être de leur côté à la lecture du récit.

En ce qui concerne la partie graphique, elle n’a rien de particulièrement remarquable et reste plutôt agréable à l’oeil, les designs des personnages respectent l’oeuvre originale. Pour se rincer l’oeil de robots bad-ass prêt à en découdre il faudra plutôt se tourner vers la très jolie galerie de couvertures en fin d’album.

Transformers / Terminator sortie prévue en décembre 2020.

Transformers Vol. 1 marque donc le grand retour des robots transformables en bande dessinée dans notre pays après plusieurs tentatives ratées, on espère donc que celle-ci sera la bonne. Vestron a en tout cas l’ambition d’implanter durablement cet univers, en développant trois séries d’albums. La première ci-présente comprendra la série principale, la seconde Transformers : Galaxies sera composée de récits secondaires pour approfondir la mythologie Transformers et, la troisième et dernière série s’intéressera aux versions alternatives et aux crossovers avec d’autres licences telle que Terminator, Retour vers le Futur ou encore... Mon Petit Poney !

Ce premier tome de Transformers est en tout cas une bonne surprise, il faut aussi souligner le travail de Vestron qui livre une édition soignée et à l’heure où le "cartonné cartonne", prouve que même un format souple peut être tout aussi respectable. Si l’on ajoute à cela la sortie récente de la nouvelle série animée Transformers produite par Netflix, il fait définitivement bon être fan des "Robots in Disguise" en ce moment !

Voir en ligne : Transformers Vol.1 sur le site des éditions Vestron

(par Vincent SAVI)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Transformers Vol.1 - Brian Ruckley (scénario) - Angel Hernandez, Cachét Whitman, Beth McGuire-Smith, Sara Pitre-Durocher, Andrew Griffith & Anna Malkova (dessin) - Joana Lafuente & Josh Burcham (couleur) - Cédric Delarbre (adaptation) - souple - 144 pages - Vestron - 17,95€ - sortie le 28 août 2020

Contenu VO : Transformers #1-6 (2019) publié par Dark Horse.

Illustrations : © Dark Horse / Vestron

  Un commentaire ?