Travis - T7 : La Tarentule - par Quet & Duval - Delcourt

24 novembre 2005 0 commentaire
  • Un second cycle s'achève avec cet album. Série de science-fiction et d'action, Travis s'est imposée en quelques années comme une référence d'un genre pourtant très riche en nouveautés. Plus de 250.000 exemplaires se sont vendus pour cette série-phare du label [Série B->2801].

Vitruvia est une société de travaux publics chargée de réaliser l’extension de l’astroport privé de l’est parisien. Cette nouvelle construction nécessite la démolition d’un lotissement insalubre : le hameau des Chênes. C’est l’occasion de tester la Tarentule, gigantesque engin de destruction. Retranchés dans le lotissement, Travis et ses comparses n’entendent pas se laisser faire. Pendant ce temps à Istanbul, Vlad Nyrki se trouve, lui aussi, opposé à Vitruvia. Les routes de Travis et de Vlad vont de nouveau se croiser...

Après un intérim assuré par Ludwig Alizon, Christophe Quet reprend ses crayons pour clôturer ce deuxième cycle. Sa sensibilité cinématographique lui permet d’axer essentiellement son dessin sur la narration. Résultat : le lecteur imagine sans mal Travis comme un story-board de film. L’action se déroulant en plusieurs endroits en même temps, le dessinateur place parfois ses différents protagonistes dans des petites vignettes pour observer ce que chacun fait à l’instant "T". Le graphisme est dans l’ensemble très précis, ce qui est toujours appréciable dans ce genre de série où les gadgets technologiques sont nombreux.
Côté scénario, il est fortement recommandé pour la compréhension de l’intrigue de lire les deux premiers volumes du cycle "Vitruvia". Fred Duval fait un travail remarquable : suspense, retournements de situation, action... Le scénariste réserve au lecteur quelques surprises de taille. Pour la dramaturgie, la mort n’épargne vraiment personne. Sans réaliser une série "engagée", Duval évoque, dans Travis, la lutte entre "nantis" et "démunis", les problèmes d’environnement et l’insalubrité des logements. Des thématiques fortement actuelles qui rendent l’histoire très contemporaine en définitive.

Fred Duval nous a donc concocté un scénario d’anticipation complexe et musclé, que le graphisme de Christophe Quet illustre parfaitement. Un 3e cycle est déjà annoncé...

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Lire un extrait->http://univers.bdnet.com/Album.htm?cde= 9782847894363]

  Un commentaire ?