Tueur ! - Par Hiroshi Hirata - Delcourt

  • Après des œuvres telles que {L'âme du kyudo}, {Satsuma, l'honneur de ses samouraïs} et {Zatoïchi} (également publiées chez Delcourt), Hiroshi Hirata nous permet une fois encore de pénétrer dans ce Japon féodal en crise et violent, en adaptant un film, {Hitokiri} (Tueur !), basé sur des faits historiques.

Izô Okada est un tueur dont le rôle est d’éliminer ceux qui se dressent contre les ambitions de son seigneur, Hanpeita Takechi, lequel n’hésite d’ailleurs jamais à exploiter ses talents. Car Okada est reconnu pour la grande maîtrise de son sabre. Mais, petit à petit, l’assassin ouvre les yeux sur la perfidie de son maître et finit par se rebeller. Devenu rônin, un samouraï sans attache, il n’est pourtant pas tiré d’affaire. Puisqu’il a quitté son fief sans autorisation, Hanpeita décide de tout mettre en œuvre afin de continuer à utiliser son chien pas très fidèle en tentant de le manipuler de nouveau. Et bien qu’il ne soit pas un ange, Okada comprendra vite qu’il ne pourra retrouver la dignité qu’en suivant sa propre voie, celle de la liberté. Quitte à la payer au prix fort.

Avec l’attachement qu’on lui connait pour l’époque des samouraïs, Hiroshi Hirata nous entraine dans un récit riche et documenté où sa pensée fondamentale est une fois encore bien présente : dans la vie, rien n’importe plus que de vivre en accord avec soi-même. Bien que cet Izô Okada ne fut pas un personnage des plus recommandables, et bien qu’il n’eut pas le temps nécessaire pour honorer cet état d’esprit, il en avait pourtant pris le chemin. Et la seule réelle bonne action de sa vie, le fait d’avoir sauvé une jeune fille vendue à un bordel, suffit à nous prouver qu’il n’avait cessé de chercher une voie digne d’un honnête homme.

Le réalisme du trait de l’auteur, aussi précis que le meilleur des sabres manié par une fine lame, achève avec force ce tableau sombre et troublant dont l’inévitable conclusion sonne comme une morale universelle et indémodable.

(par Baptiste Gilleron)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.