Twin Star Exorcists T1 & T2 - Par Yoshiaki Sukeno - Kazé

4 juin 2015 0 commentaire
  • Au Japon, les {onmyôji} pratiquent divers rituels, dont certains de purification. Dans {Twin Star Exorcists}, ils font office d'exorcistes affrontant d'effroyables créatures débarquant dans notre monde pour enlever et dévorer les humains. Voilà un {shonen} d'action efficace mais qui ne brille pas par son originalité.

Suite à un drame survenu deux ans plus tôt, Rokuro, quinze ans, a fait une croix sur sa carrière d’onmyôji. Mais son destin le rattrape lorsque débarque Benio, une jeune prodige dans le domaine. Car les présages sont formels : tous deux forment les "Étoiles Jumelles" appelées à engendrer le "Miko", capable d’anéantir tous les "Impurs", ces créatures contre lesquelles luttent les onmyoji.

Malgré la mise en place d’un duo de héros amusant parce que liés par une perspective improbable dans ce type de manga - mettre au monde un enfant - Twin Star Exorcists accumule poncifs et clichés. Tout y semble vu et revu et on assiste à la mise en œuvre, honnête et sympathique au demeurant, de recettes déjà goûtées. Non seulement les codes du shonen nekketsu [1], mais aussi de nombreux motifs à la mode en ce moment, à commencer par celui de l’exorcisme, variante de cet usage global du folklore fantastique japonais comme prétexte à une intrigue de combats.

Twin Star Exorcists T1 & T2 - Par Yoshiaki Sukeno - KazéComme avec le récent Seraph of the end, on a l’impression, encore plus forte dans le cas présent, de lire un ersatz de Blue Exorcist. Les similitudes entre les personnages et les situations sautent véritablement aux yeux, et la comparaison n’est pas à l’avantage de la nouveauté.

Pour autant, les amateurs du genre y trouveront leur compte : le dessin est maîtrisé, mignon et dynamique, l’action bien menée et l’univers, dont le déploiement s’avère rapide, déjà riche et intéressant. Si l’on n’est pas surpris, la lecture demeure agréable.

Mais ce qui nous a nous le plus plu tient à l’ambiance, comique et burlesque, des scènes de vie des héros. Ces moments, qui relèvent de la comédie, et permettent de respirer entre deux combats, font preuve d’un humour - construit sur les personnages et les situations - simple et assez savoureux.

Cela nous rappelle qu’avant Twin Star Exorcists Yoshiaki Sukeno a réalisé Bimbogami Ga !, un manga comique qui nous avait beaucoup amusé. D’ailleurs, dans un troublant moment de transparence, dans les bonus du tome 1, le mangaka raconte comment est né le projet de Twin Star Exorcists, alors même que Bimbogami Ga ! était encore en cours de publication.

Ce récit nous fait pressentir la manière dont les éditeurs japonais font travailler leurs auteurs et comment les œuvres produites peuvent subir un certain formatage. Espérons que Yoshiaki Sukeno parvienne par la suite à insuffler suffisamment d’originalité dans la trame trop classique qu’il s’est choisie pour faire vivre son histoire.

Rokuro et Benio face à un Impur, au sein même du Magano, le monde de ces créatures effrayantes
Twin Star Exorcists T1 © Yoshiaki Sukeno / Shûeisha

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Twin Star Exorcists T1 & T2. Par Yoshiaki Sukeno. Traduction Yann Koffin. Kazé, collection Shonen. Sortie le 6 mai 2015. 192 pages. 6.99 euros.

Commander le tome 1 chez Amazon ou à la FNAC
Commander le tome 2 chez Amazon ou à la FNAC

Découvrir la précédente série de Yoshiaki Sukeno : Bimbogami Ga !

[1Nekketsu : signifie « sang bouillant », ce vocable désigne un type de récit au traitement exacerbé et exagéré dans ses situations et dans la manifestation des émotions.

  Un commentaire ?