Ultramarine Magmell T1 - Par Di Nianmiao - Ototo

7 mai 2019 0 commentaire
  • Un continent a mystérieusement émergé de l’océan Pacifique il y a 35 ans, engendrant un nouvel âge d’or d’explorateurs et d’aventuriers. Un titre shônen inspiré explicitement de succès tels que « Hunter x Hunter » et « Toriko » qui pose des bases solides et prometteuses.

Baptisé Magmell, cette nouvelle terre regorge de ressources et d’espèces inconnues qui défient les connaissances humaines, promesses de découvertes pouvant changer le monde. Cependant un tel eldorado ne va pas sans dangers et les menaces qui s’y trouvent dépassent également tout ce qu’a connu l’humanité jusqu’à présent.

L’exploration de Magmell se trouve ainsi extrêmement réglementée, se partageant entre grands groupes industriels et aventuriers espérant faire fortune. Néanmoins le récit ne suit pas ces explorateurs mais une société spécialisée dans le rapatriement des missions qui ont mal tourné.

C’est ainsi que nous suivons Yin, et son assistante Zero, dans des opérations de sauvetage qui font la part belle à une faune et à une flore hors-normes, ainsi qu’à leurs mystérieux pouvoirs, connus uniquement de quelques initiés...

Ultramarine Magmell T1 - Par Di Nianmiao - Ototo
© DINIANMIAO/FANFAN COMIC

Initialement publié en Chine en 2014, Ultramarine Magmell, connu également sous le nom de Magmell of the Sea Blue, est un global manga qui se fit rapidement remarquer, au point d’être repris dès 2015 par l’éditeur Shûeisha dans son magazine numérique, le Jump Plus. Pour couronner cette success story, une adaptation en animé de ce titre est diffusée cette saison au Japon.

Grand fan des séries cultes du célèbre magazine Weekly Shônen Jump, Di Nianmiao cite ainsi dans ce premier tome, au détour de cases parodiques, One Piece et Toriko, même si l’inspiration la plus évidente se révèle Hunter x Hunter, dont le graphisme et l’univers sont très clairement des modèles pour l’auteur. Un hommage que Yoshihiro Togashi lui rend bien en signant au Japon un bandeau de recommandation pour le titre.

© DINIANMIAO/FANFAN COMIC

L’ensemble se révèle d’une facture très classique dans le bon sens du terme avec des personnages, un univers et un graphisme typés mais efficaces. De l’action, du mystère, de l’humour et des héros badass : une mise en place prometteuse et très plaisante pour un titre comptant pour l’heure quatre tomes au Japon (huit en version numérique).

© DINIANMIAO/FANFAN COMIC

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Ultramarine Magmell T1. Par Di Nianmiao. Traduction Loïc Aloisio. Ototo, collection "Shônen". Sortie le 12 avril 2019. 176 pages. 6,99 euros.

  Un commentaire ?