Comics

Ultramega T. 1 - Par James Harren - Delcourt Comics

Par Marc Vandermeer le 3 novembre 2022                      Lien  
Retour sur les Kaiju Eiga, ces monstres géants capables de réduire des villes en cendre. Parmi les humains, certains élus revêtent leur combinaison devenant des Ultramega avec pour objectif de rétablir l'ordre sur Terre. Les amateurs de gore et de créatures hideuses devraient être ravis !

Un ancien boxeur laissé pour compte au chômage, incapable de subvenir à sa famille, bénéficie soudainement d’un don particulier : celui de combattre la malédiction Kaiju qui, tel un virus, s’est répandu parmi la population en s’appropriant des hôtes au hasard.

D’autres "élus" furent appelés par l’intermédiaire d’un personnage étrange et cosmique, leur révélant leur véritable nature et leur destinée à combattre le mal sur Terre. Toutefois, c’est bien ce père de famille isolé des siens dont on suit le parcours, dont le quotidien consiste à débusquer et traquer les kaijus afin de les combattre. Une fois transformé, il revêt une tenue de super-héros proche d’un Power Rangers ou d’un Bioman tout en se distinguant par ses capacités hors-normes, sa force et sa combativité.

Parviendra-t-il, ainsi que les autres élus, à vaincre définitivement les monstres Kaijus pour guérir la planète de ce chaos ?

Ultramega T. 1 - Par James Harren - Delcourt Comics
©James Harren / Delcourt Comics

Les récits mettant en scène des monstres géants ont toujours eu une certaine cote, de quoi susciter un vif intérêt auprès d’un public en quête de sensations fortes. Certes, les plus médiatisés et connus demeurent Godzilla ou King Kong, régulièrement à l’affiche de grandes productions outre-Atlantique. Mais s’il y avait jadis Gojira et Gamera, il y a dorénavant Ultramega, la nouvelle référence en matière de monstres "Kaiju Eiga".

Plus récemment, Pacific Rim s’attelait à la tâche et, dans un registre tout aussi grandiloquent, Hiroya Oku continue à nous tenir en haleine avec Gigant aux éditions Ki-oon, avec une fin de série prévue pour décembre prochain.

Aux commandes d’Ultramega, nous retrouvons James Harren, qui s’était déjà illustré sur B.P.R.D. aux côté de Mike Mignola aux éditions Delcourt. Cette fois, il s’aventure en cavalier solitaire, s’occupant autant de la partie scénaristique que graphique. Un travail exemplaire de 200 pages..

Bien que le gore et les scènes sanguinolentes défilent, l’album a un petit côté pince-sans-rire, jouant ouvertement la carte de la comédie. Toutefois, il s’adresse à un public averti non seulement en raison de sa cruauté redondante mais également pour sa complexité.

Enfin, de prime abord, lorsque l’on fait défiler les pages de cet Ultramega, la lecture s’avère peu engageante tant le dessin des personnages humains est sommaire. Mais les monstres, quant à eux, compensent plutôt ces lacunes, par leur formes impressionnantes, leur capacité de régénération, et les dommages qu’ils peuvent causer. Mais bon, soyons honnêtes, certains d’entre eux paraissent plus ridicules que terrifiants !

La qualité graphique de James Harren réside précisément dans une énergie qui évolue crescendo. Une fois l’entame des combats lancée, l’action avance à un rythme constant et survolté et prend les rênes du récit. Bien qu’Ultramega développe un scénario intrigant, il ne se dépare pas des ingrédients classiques du genre Kaiju Eiga : de l’action, et encore de l’action.

©James Harren / Delcourt Comics

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782413046646

PAR Marc Vandermeer  
A LIRE AUSSI  
Comics  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD