Ulysse Wincoop T. 1 : Le Dernier des Sioux - Par Marion Festraëts et Benjamin Bachelier - Bayou/Gallimard

13 août 2015 0
  • Dans cette série, magnifiquement illuminée par Benjamin Bachelier, Marion Festraëts rend justice à la nation des Sioux en racontant le destin de l'un d'eux qui réchappa au massacre

Dans La Violence et le Sacré, le philosophe René Girard démontrait avec une parfaite acuité que derrière chaque grand mythe (qu’il soit grec, scandinave, chrétien...) se cachait un grand crime... Le mythe du western n’échappe pas à cette grille d’analyse.

"Go West, young man !" était le mot d’ordre donné aux colons, prélude à la conquête des territoires indiens non encore conquis par la nation américaine qui avait besoin de ressources pour prospérer avec, à la clé, l’ethnocide des Améridiens que l’on avait repoussés dans ces territoire.

Cette est aussi le point de départ d’une mythologie, le western, qui -de Buffalo Bill à John Ford- transforma ce crime en une geste héroïque qui fit rêver les jeunes du monde entier.

En entamant son récit sur le massacre de Wounded Knee, dans le Dakota du Sud, au cours de l’hiver 1890 -point d’orgue de l’extermination des Indiens- dont réchappe un nourrisson arraché au sein de sa mère pour être recueilli par un couple de blancs du Wyoming, Marion Festraëts pose bien les bases de son récit : nous y voyons Ulysse grandir auprès de parents blancs aimants dans une société qui, hélas, n’est pas prête à accueillir en son sein la "race" vaincue. Ce refus d’intégration provoque chez le jeune enfant une recherche d’identité qui le fait retrouver les membres rescapés de sa tribu.

Dans un récit fort, mis en images avec beaucoup d’émotion par l’excellent Benjamin Bachelier (dont on se souvient de son Gatsby le magnifique scénarisé par Stéphane Melchior, toujours chez Gallimard), déconstruit le mythe du western en montrant à quel point il dissimule le crime des crimes : le génocide du peuple amérindien.

Un titre dans la droite ligne de la collection Bayou qui privilégie une forme de récit où graphismes rares et thèmes originaux s’entremêlent avec une certaine réussite.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

- Commander cet album sur Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?