Un Avion sans elle - Par Fred Duval et Nicolaï Pinheiro, d’après Michel Bussi - Ed. Glénat

7 juillet 2021 3 Albums par Nadine RIU
Éditeur : Glénat Scénariste : Fred Duval Dessinateur : Nicolaï Pinheiro Classification : à partir de 13 ans
  • Qui est Libellule, seule rescapée d'un crash aérien ? C'est l'enquête d'une vie et elle réserve bien des surprises...

La nuit du 23 décembre 1980 sera fatale aux passagers et membres d’équipage de l’Airbus 5403 du vol Istanbul-Paris. L’avion s’est crashé dans le massif Jurassien et seule une petite fille de trois mois est miraculeusement retrouvée vivante dans les décombres de l’avion.

Sous les feux des médias, deux familles vont alors s’affronter pour obtenir la garde de l’enfant. Les Vitral, gérants d’une baraque à frites à Dieppe font face aux De Carville, richissime famille parisienne.

Qui est celle que la presse a surnommé "Libellule" ? Émilie Vitral ou Lylie-Rose De Carville ? Durant dix-huit ans, le détective Crédule Grand-Nom, engagé par Madame De Carville, va s’employer à trouver la vérité, sans succès, jusqu’à ce soir de 1998, où une vieille coupure de journal attire son attention : "La solution, elle était là, mais à une condition, une condition complètement délirante."

Un Avion sans elle - Par Fred Duval et Nicolaï Pinheiro, d'après Michel Bussi - Ed. Glénat

Fred Duval et Nicolaï Pinheiro signent une adaptation réussie et particulièrement soignée du roman de Michel Bussi. Difficile de ne pas être happé par cette histoire captivante aux multiples rebonds. On entre de plain-pied dans cette enquête sans vouloir décrocher. L’excellent travail mené par Fred Duval sur la construction narrative, et en particulier sur le découpage des séquences, donne un rythme soutenu à ce récit dense et fluide.

Le style graphique de Nicolaï Pinheiro, haut en couleurs, avec un contour au trait franc rappelle les comics des années 1970-80. Il ajoute de l’énergie et une véritable dynamique au récit. Le travail sur l’expressivité et la caractérisation des personnages est un tour de force. L’influence du cinéma en matière de cadrage et de rythme est patente.

Dieppe, Paris, les paysages jurassiens,... Les lieux jouent également un rôle capital dans ce page-turner. Il était important que les personnages soient attachés à leur lieu de vie comme si, d’une certaine façon, leur terre, leur quartier ou leur ville, les façonnaient. En outre, les auteurs ont reproduit une géographie des lieux ancrée dans les années 1980 avec un souci du détail qui interdit tout anachronisme. À l’instar des lieux, l’enquête nous emmène au cœur de deux réalités sociales radicalement éloignées. Géographie de l’espace et géographie sociale fusionnent parfaitement.

Nicolaï Pinheiro s’est attaché à travailler sur la psychologie, parfois complexe, des personnages, en collant au plus près de la réalité mais en exacerbant certains traits de personnalité. La baraque à frites semble cliché mais les Vitral ne sont pas des caricatures. Libellule n’est pas l’héroïne qu’on imagine. Elle est bien en retrait de certains personnages comme Malvina qui crève les cases...

C’est un album de haut vol et addictif que le binôme Fred Duval / Nicolaï Pinheiro a concocté. Fred Duval a déjà collaboré avec Michel Bussi en adaptant Nymphéas noirs, édité chez Dupuis. Nicolaï Pinheiro est franco-brésilien. Il a grandi avec les comics américains. Un Avion sans elle est son premier album aux éditions Glénat.

(par Nadine RIU)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

Cultura BDFugue FNAC Amazon

 
Participez à la discussion
3 Messages :