Un Monde idéal - T1 : L’Usine - Chen Weidong & Peng Chao - Xiao Pan

4 septembre 2006 0 commentaire
  • Début d'une longue histoire mettant en scène un ado paumé et malchanceux que la nature n'a pas gâté. Touchant et sympathique.

Ayou a 19 ans, mais en paraît beaucoup moins. Sa mère est un vrai dragon, son père est complètement effacé, et ses journées sont remplies de malchances et d’accident - y compris dans son travail à l’usine.
Même la présence de personnes qui le traitent gentiment, comme sa collègue Su Fei ou son chef d’équipe, ne suffisent pas pour lui remonter le moral.

Chen Weidong et Peng Chao nous proposent le premier tome d’un cycle de 15 albums où le terne quotidien des personnages est rehaussé d’une touche de décalage visuel qui apporte une chaleur certaine à cette histoire. Ce décalage visuel se traduit aussi bien par la présence d’une séquence de rêve mettant en scène Ayou rencontrant un étrange lapin (les auteurs auraient-ils lu Lewis Carroll ?) que par celle de décors mélangeant paysages industriels et bâtiments de petites villes traditionnelles à l’occidentale.

Un Monde idéal - T1 : L'Usine - Chen Weidong & Peng Chao - Xiao Pan

Les décors comme les personnages sont dessinés de façon plus ou moins caricaturale, les exagérations stylistiques étant bien intégrées. On n’est pas loin de certaines traditions franco-belges où réalisme psychologique et stylisation visuelle font bon ménage.

Ce premier tome du cycle des Contes du Villageois ne manque pas d’atouts, aussi bien scénaristiques que visuels. On regrettera tout de même la minceur du volume, mais l’envie de lire la suite des aventures de Ayou est bien là, et c’est l’essentiel.

(par François Peneaud)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?