Un Monde libre - Par Halim Mahmoudi - Des ronds dans l’O

23 mai 2014 0 commentaire
  • Après plus de quatre ans d'absence en librairie, Halim Mahmoudi, l'auteur de {Arabico} paru aux éditions Soleil en 2009, nous revient avec un roman graphique assez étonnant.

Halim Mahmoudi nous avait émus avec son premier album : Arabico, paru chez Soleil et qui devait compter trois tomes ; "Liberté", "Égalité", "Fraternité". Tout un programme. Malheureusement, on ne sait trop pour quelle raison (sans doute à cause des ventes pas assez importantes pour ce gros éditeur de l’époque), la suite ne sortit jamais.
L’auteur, assez anéanti ("Soleil m’a tuer", écrit-il dans sa bibliographie), a mis plusieurs années à se remettre debout et à faire son deuxième album qui sort aujourd’hui : Un monde libre !

Plus qu’une simple conclusion à Arabico (on retrouve peu ou prou les personnages et la thématique de départ), Un monde libre propose trois nouveaux chapitres, à savoir : "Se comprendre", "Comprendre le monde", "Se faire comprendre du monde".
La forme est différente également puisque nous passons du format 48 planches couleur à un roman graphique, un pavé, en noir et blanc, de 132 pages. Le graphisme est plus âpre, il a gagné aussi en maturité ce qu’il a perdu en naïveté...

La réalité de la vie en banlieue de Khalil et ses potes n’est pas rose ! Entre racisme, discrimination, harcèlement policier et poids de l’Histoire..., le jeune Khalil grandit. Il devient adulte et décide, après avoir pris totalement conscience de sa situation ainsi que celle du monde, et suite au décès tragique de sa mère, de prendre son destin en main, de sortir du ghetto, de parcourir le monde et d’y prôner la Révolution.

Un monde libre est la quête d’une reconstruction de soi... Reconstruction psychologique après les années de racisme subi, les insultes, le harcèlement policier, etc. Reconstruction physique avec la pratique de la course et de l’effort. Mais, comme se reconstruire seulement ne suffit pas, il faut aussi reconstruire un monde nouveau, un monde libéré des frontières, des pouvoirs, qui induisent la domination et l’exploitation de l’Homme par l’Homme...

Si les deux premiers tiers du livre dressent le constat, assez noir et désespérant, du monde ; la troisième partie, qui voit la révolution en marche, est beaucoup plus lyrique et enivrante, même si, reconnaissons-le, elle est sans doute très utopique. Mais au moins a-t-elle l’avantage de redonner un peu d’espoir !

Un Monde libre - Par Halim Mahmoudi - Des ronds dans l'O
© Des ronds dans l’O

Lire une interview de Halim Mahmoudi sur ActuaBD

(par François Boudet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?